ENSEMBLE POUR UN AUTRE COEUR DE VILLE à Saint-Rémy-lès-Chevreuse
ENSEMBLE POUR UN AUTRE COEUR DE VILLEà Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Bienvenue sur notre site

 

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions afin d'alimenter les débats sur les sujets qui vous concernent.

 

L'avenir de Saint-Rémy-lès-Chevreuse est celui que nous construirons ensemble.

 

 

 

 

ACTUALITES

14 avril 2018

 

Compte rendu du Conseil municipal du 11/04

Les conseils municipaux se suivent et se ressemblent. Pas d'attaque frontale entre les oppositions et la majorité. Il y a bien quelques piques, mais rien de bien méchant.

Certes celui d'hier soir a duré plus que d'habitude mais c'est normal quand on vote le budget annuel; il y a toujours plein de questions de détail sur les dépenses.

 

En pièces jointes, vous trouverez les notes de synthèse annotées ainsi que la photo récapitulative des tableaux des recettes et dépenses de fonctionnement et d’investissement du budget primitif 2018, tableaux qui n'ont pas été intégrés aux notes de synthèse.

 

Quelques informations complémentaires:

 

Subventions aux associations

J. Caous a indiqué qu'en ce qui concerne le Collectif Pôle Gare et l'association des Riverains du RER B, une discussion ultérieure aura lieu pour convenir de subventions en fonction des dépenses juridiques de ces associations contre le projet RATP.

 

Taxe GEMAPI

Celle-ci sera perçue par la CCHVC (de l'ordre de 10 à 15 euros/habitant/an, c'est encore un peu flou). Il y aura en conséquence une diminution de la contribution de la commune au SIAVHY mais comme les taux d'imposition communaux sont conservés, pour nous habitants, ce sera finalement une augmentation globalement des taxes et impôts.

 

Budget primitif

Nouvelle controverse en ce qui concerne le futur déménagement de l'école de musique dans l'un des bâtiments EDF (à l'automne 2018) qui entraîne une dépense de 220 000 € pour la rénovation du bâtiment alors que 3 ans plus tard l'ensemble des terrains EDF sera livré aux promoteurs. Les deux oppositions sont "contre" malgré le contexte d'insécurité et d'accueil de la solution actuelle (appartement en haut de l'ancienne mairie) mais ne proposent rien si ce n'est de conserver la situation actuelle.

De même pour le complexe sportif C3R où les dysfonctionnements liés aux modifications faites au projet initial par l'ancienne mairie (dixit D. Bavoil) nécessitent de dépenser 220 000 € pour améliorer les choses (augmentation de la surface du DOJO, déplacement du bureau gardien à l'entré du complexe, ...). Les problèmes de ventilation du bâtiment ont du mal à se résoudre.

Maison médicale: rien de prévu dans le budget 2018, la majorité semble hésitante sur ce qu'il y a à faire. Le tout n'est pas de construire une maison médicale (sur les terrains EDF ou à l'emplacement de l'ancienne mairie) mais de trouver des médecins, voire des spécialistes.

Gymnase de Beauplan: le sol va être refait, la toiture réparée mais au niveau isolation rien ne sera fait cette année.

Sécurité du quartier de Beauplan: une caméra sera ajoutée au croisement de la rue de la Chapelle et de la rue des Chênes (délai ???)

 

Divers:

 

Le DGS sera déchargé de ses fonctions le 1er Juillet 2018. En clair, il est viré de Saint Rémy.

 

Les conseil consultatifs de quartier vont être de nouveau convoqués dès le mois de Mai, dans un premier temps avec les associations et habitants désignés antérieurement. C'est celui du Rhodon qui va être convoqué en premier car la question de la circulation dans ce quartier et les projets de mise en sens unique de certains axes doit être débattue.

Par ailleurs, comme demandé à l'équipe municipale antérieure mais jamais accepté, la rue de Paris et les quartiers attenants seront séparés du centre ville et auront leur propre conseil consultatif.

 

Une réunion publique sera organisée le 16 Mai à l'Espace Jean Racine sur la liaison "douce" Boullay les Troux / Saint Rémy pour laquelle plus de 800 000 € vont être dépensés par le PNR. "La France est un pays riche pour dépenser un tel argent pour un projet dont la nécessité n'est pas évidente!" nous a dit D. Bavoil mais, d'après lui, on ne pourrait plus s'y opposer.

 

Prochain conseil municipal : 24 mai 2018

 

 

TABLEAU DE SYNTHESE DU BUDGET PRIMITIF 2018:

2018-04-11_ Notes de synthèse du CM anno[...]
Document Adobe Acrobat [8.9 MB]

24 mars 2018

 

Compte-rendu de l'Assemblée générale EPAC du 21 mars 2018

 

Nous étions près de 60 adhérents et personnes invitées mercredi soir lors de l'assemblée générale de votre association.

 

Dans un premier temps, nous avons pris connaissance des rapports moral et financier tels qu'ils avaient été adressés auparavant et insisté sur l'agrément obtenu auprès de la Préfecture des Yvelines en Septembre 2017 en tant qu'Association locale d'usagers, ce qui nous permet de prendre part notamment à la Commission Urbanisme et Environnement.

 

Nous avons ensuite renouvelé les administrateurs après avoir remercié Jean Jacques BERNARD, dont le mandat venait à terme et qui souhaitait prendre du recul, pour son dévouement auprès de l'association depuis sa création en 2012. Ainsi ont été élus (ou réélus):

Dominique DELAIRE

Daniel DROUIN

Joël FONTENOY

Michel JAKIMOVICZ

Annick MINCK

 

A 21h, nous avons accueilli Dominique BAVOIL, Maire de Saint Rémy, et avons pu échanger pendant près de deux heures sur les futurs aménagements de la ville et plus particulièrement du centre ville, celui-ci faisant part également des difficultés administratives, politiques, juridiques ou financières que pouvait rencontrer la municipalité dans l'élaboration de ces projets.

  • Globalement la Mairie souhaite bien travailler sur un plan d'ensemble d'aménagement du centre ville même si certains équipements comme le centre aéré, le restaurant scolaire ou le relais assistance maternelle sont attendus depuis des années par les parents et les enfants. Il confirme d'ailleurs que le projet de ces derniers sera présenté aux associations de parents d'élèves dès la semaine prochaine, puis à la Commission d'urbanisme, l'idée étant toujours d'attaquer les travaux début 2019 pour une mise en service fin 2019. Le bâtiment serait essentiellement réalisé sous forme de modules en bois.
  • L'école Saint-Exupéry devra être déplacée car elle se situe en zone inondable, probablement sur le site de l'ancien restaurant scolaire. Ce projet pourra bénéficier de subventions publiques.
  • L'arrêté de carence du Préfet concernant le non respect des engagements de la commune en matière de logements sociaux sur la période 2014-2017 est une grande contrainte pour la commune. Outre l'envol des pénalités, c'est la Préfecture qui peut préempter les terrains. Ainsi donc un projet mené par l'EPFIDF (Établissement Public Foncier Ile de France, établissement dépendant de la Région) serait en cours de négociation sur la propriété face à la nouvelle boulangerie rue de la République. La Mairie doit montrer sa bonne volonté au Préfet pour tout nouvel immeuble qui pourrait se construire sur Saint Rémy en augmentant le pourcentage de logements sociaux.

Pour sortir de la situation critique actuelle de mise sous tutelle due à l'arrêté de carence, la Mairie devra obligatoirement présenter un programme de logements sociaux sur les terrains de la commune (ancienne mairie, EDF, Sœurs) et sur les parcelles privées (terrains Caire, rue Chesneau, Domaine de St-Paul).

  • Les terrains EDF: ce ne sont plus une soixantaine de logements mais probablement plutôt 80 qui seront construits sur ces parcelles avec toujours l'idée d'une supérette, d'un restaurant et d'équipements publics à redéfinir. En attendant qu'un nouveau projet soit redéfini, la maison dite "Mansard" ainsi que certains bâtiments seront rasés cet été mais le bâtiment en dur sera conservé, réhabilité pour accueillir à l'automne l'école de musique comme il a été dit lors du dernier Conseil Municipal (la situation actuelle dans l'ancienne mairie étant trop dangereuse). Le complexe sportif ne peut être utilisé pour cette école. L'école Jean Jaurès non plus, d'autant que celle-ci montre de sérieux signes de faiblesse (fissures structurantes) qui nécessitent de recréer deux classes dans la cour arrière pour vider le bâtiment (une expertise est en cours; faudra-t-il démolir une partie du bâtiment, puis le reconstruire?).
  • Les commerces: la non occupation du commerce au rez de chaussée du Domaine du Lavoir est due à un litige non réglé entre le promoteur et l'Agence du Parc qui devait occuper ces locaux. L'ancien commerce CPY avenue du Général Leclerc, fermé depuis des années, va rouvrir en accueillant un magasin d'électroménager (ceux qui ont repris l'enseigne Dumuits qu'on trouvait à Chevreuse). Les locaux du CCAS du Prieuré seront vendus pour permettre l'installation d'un nouveau commerce.
  • Fibre optique: la Mairie doit encore choisir entre deux opérateurs: TDF (Télé Diffusion de France, utilisée par les autres communes de la Vallée) et Orange (prêt à démarrer les travaux immédiatement). En tout état de cause, la fibre devrait être déployée fin 2019-début 2020 dans tout Saint-Rémy, les branchements étant gratuits pour les particuliers.
  • Assainissement avenue d'Assas et avenue Hoche: les travaux pourraient démarrer fin 2019 et être largement subventionnés pour autant que 85% des riverains se raccordent et donnent leur accord sur les travaux et les devis (resterait à charge environ 2000 € en moyenne par habitation) sinon les riverains devront payer le prix fort (plusieurs milliers d'euros). Contrairement à ce qu'on peut penser, l'exemple de la rue de Paris il y a quelques années démontre qu'il n'est pas facile de convaincre des riverains de se raccorder.
  • Liaisons douces le long de l'Yvette: c'est possible selon Monsieur le Maire. En aval , malgré les travaux de renaturation de l'Yvette et donc la suppression des "bords de l'eau" ; en amont, il faut travailler avec les agriculteurs de la ferme de Coubertin.
  • Zone 30: Mr le Maire indique qu'il est facile de mettre des panneaux 30 un peu partout qui ne seraient pas respectés. Les rues doivent être aménagées, avec des revêtements différenciés comme à Gif, des chicanes comme aux Molières, etc. L'un des passages piétons de la rue de la République va être aménagé en passage 3D (voir photo jointe d'un exemple récent à Chevreuse) prochainement. Des solutions techniques doivent être également trouvées pour limiter les risques à la sortie de la nouvelle boulangerie. Le "devant" du laboratoire va être racheté par la commune de façon à élargir le trottoir à cet endroit. Le désaxement de la rue de la République n'est par contre pas encore d'actualité.
  • Projet RATP de voies de garage: le Conseil Municipal est toujours contre le projet. Les rendez-vous se succèdent: le Département aujourd'hui même, le Sénateur lundi dernier, le Vice Président de la Région en charge des transports prochainement. On attend d'ici la fin du mois le rapport du Commissaire enquêteur sur l'enquête environnementale qui s'est terminée mi-Février.

St-Rémy bénéficie de l'appui de toutes les communes de la CCHVC.

  • Comité de Pôle: Mr le Maire ne veut pas d'un parking de 400 places près de la gare; 200 places lui parait suffisant. Des parkings déportés sur d'autres communes limitrophes ou proches et la mise en place de navettes vers la gare de St-Rémy pourraient être envisagés. Les réunions du Comité de Pôle ne peuvent pas reprendre tant que les négociations avec la RATP sur les voies de garage n'ont pas repris.
  • Inondations de Mai 2016: plusieurs adhérents ont insisté sur la prise en compte par le SIAVHY de la réalité des incidents qui ont eu lieu à cette époque. Mr le Maire plaide pour qu'il n'y ait plus qu'une seule entité pour gérer nos rivières (actuellement c'est le SIAVHY qui gère l'Yvette et le PNR qui gère le Rhodon). Il pense également que les contraintes légales portant sur le curage du lit des rivières destinées, entre autre, à protéger les écosystèmes favorise la création d’embâcles, et donc les risques d'inondations.

Tout le monde a cependant noté que la crue de l'hiver de l'Yvette avait été bien gérée et qu'une information suffisante avait été faite auprès des habitants.

Le retour d’expérience sur les inondations de 2016 a bien été exploité. Mais le manque d'entretien des rivières reste un problème.

 

A partir de 23h, les conversations se sont poursuivies autour d'un pot amical pour se terminer peu avant minuit.

 

Le bureau de votre association sera désigné lors du Conseil d'administration du 10 Avril 2018.

 

EPAC Assemblée générale du 21 Mars 2018 [...]
Document Adobe Acrobat [3.7 MB]

17 mars 2018

 

Conseil Municipal du 15 mars

 

Ambiance toujours courtoise et studieuse lors du dernier Conseil Municipal du 15 mars même si des différences commencent à se faire sentir notamment lors des discussions sur le Rapport d’Orientation Budgétaire (ROB) 2018.

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse de ce conseil avec les votes et quelques précisions.

Mr le Maire a beaucoup insisté sur l'état de vétusté de certains bâtiments publics et la nécessité, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité, à investir dans la réhabilitation ou à trouver des solutions plus pérennes:

  • la MLC de Beauséjour doit-elle être rasée puis reconstruite ou réhabilitée? une expertise est en cours,
  • les gradins de la salle R Devos de l'Espace Jean Racine vont être remplacés par des gradins télescopiques et motorisés: coût de l'ordre de 350 à 400 K€; la fosse sera probablement supprimée,
  • un programmiste travaille actuellement sur le projet de nouveau centre aéré + RAM (relais assistante maternelle)+restaurant scolaire. Son travail va s'achever très prochainement. A partir de là les associations de parents d'élèves et les commissions ad'hoc seront réunies pour discuter du projet. Mr le Maire veut toujours démarrer les travaux début 2019 pour mettre en service ces équipements avant les élections de 2020,
  • les services techniques vont déménager rapidement au Domaine de Saint Paul. Ceci va permettre de réfléchir au devenir de cette zone en réponse au Préfet sur les logements sociaux,
  • l'école de musique, actuellement installée dans l'ancienne mairie, sera déplacée dans l'un des bâtiments situés sur les terrains EDF qui sera réhabilité et conservé (les autres bâtiments seront démolis cet été) jusqu'à la mise en oeuvre d'un projet global sur ces terrains (probablement à partir de 2020-2021). L'opposition ne semble pas favorable à cette décision, l'installation actuelle de l'école de musique ne semblant pas être si problématique que cela. La réhabilitation du bâtiment sur les terrains EDF va coûter 200 K€ pour une utilisation sur 3 ans?
  • le projet de 2014 sur les terrains EDF va devoir être revu en fonction des demandes du Préfet (plus de logements sociaux) et d'une mutualisation des équipements publics prévus antérieurement à cet endroit,
  • le bâtiment de l'école Jean Jaurès, celui en meulière, présente des fissurations inquiétantes; il "bouge". Deux classes vont donc être construites dans la cour. Une expertise est en cours sur le bâtiment,
  • des modifications vont être faites dans le Complexe sportif de façon à améliorer son fonctionnement.

L'opposition a voté "Contre" ce ROB considérant qu'il engageait la commune au delà de 2020 par ses conséquences.

 

Autres informations:

  • le terrain de l'ancien centre aéré ne sera pas impacté par le futur PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondation dont nous avons déjà parlé lors des inondations de Mai 2016) en cours de finalisation à la Préfecture,
  • les travaux d'assainissement rue Hoche et rue d'Assas devraient démarrer début 2019,
  • bonne nouvelle: la taxe d'ordures ménagères devrait baisser de façon significative en 2018 puis en 2019 suite à des économies d'échelle. Le ramassage des encombrants se fera dorénavant sur appel téléphonique. Les bacs "jaunes" pourraient être remplacés par des bacs plus importants,
  • projet RATP: le combat continue dans l'attente de la remise de son rapport par le commissaire enquêteur. Trois rendez vous sont organisés par la mairie: le sénateur, le Président du Conseil Départemental, le Vice Président de la Région en charge des transports.
  •  

Prochains conseils municipaux: 5 Avril et 17 Mai (lieu à déterminer)

 

Prochains Conseils communautaires: 27 Mars (pré budget) et 10 Avril (budget et constitution des commissions). Lieu: mairie du Mesnil-Saint-Denis

2018-03-15_Notes de synthèse Conseil Mun[...]
Document Adobe Acrobat [2.1 MB]

12 mars 2018

 

Le prochain Conseil Municipal de Saint-Rémy-lès-Chevreuse se tiendra

 

le jeudi 15 Mars 2018

à 20h00

à l'Espace Jean Racine

 

L'ordre du jour est le suivant:

 

  • Créances admises en non-valeur des impayés du budget communal
  • Rapport d’orientation budgétaire - exercice 2018
  • Modification du tableau des effectifs n°3_2018
  • Convention de partenariat pour l’événement « La Jean Racine »
  • Comité éthique et transparence - Approbation des statuts
  • Comité éthique et transparence - Désignation des membres du Conseil Municipal
  • Comité éthique et transparence - Désignation des membres de la société civile
  • Présentation du rapport annuel du service public de l’eau potable - exercice 2016
  • Présentation du rapport annuel du service public de I’ Assainissement - exercice 2016

 

  • Approbation du procès-verbal des Conseils Municipaux des 11 janvier et 15 février 2018
  • Information des décisions prises par le Maire.

17 février 2018

 

Conseil municipal du 15 février

 

Le Conseil Municipal d'hier soir, "pour la première fois à Beauplan" a fait remarquer Mr le Maire, s'est déroulé une fois de plus dans un climat serein devant un public nourri, une trentaine de personne.

 

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse remises en début de réunion avec les différents votes qui, vous allez le voir, n'ont pas été unanimes sur toutes les délibérations.

 

Noëlle Gavignet (ex DRH) a été réembauchée en tant que Directeur de Cabinet du Maire le 1/2/2018.

 

Revenons sur quelques points de l'ordre du jour.

 

Point 4: à la demande de l'opposition, l'audit sur les finances de la commune sera prêt dans une quinzaine de jours. Vous verrez à la fin des notes de synthèse les engagements pris par l'ancien maire en terme de finances. Certaines dépenses laissent songeur .... Certains contrats seront négociés par la nouvelle municipalité.

 

Point 6: Point qui explique pourquoi le stationnement à Saint Rémy est gratuit depuis le 1er Janvier et le restera jusqu'à fin Mars probablement. Vous pourriez ne pas comprendre, comme nous, cette tarification au-delà de la 12ème heure de stationnement à 25 € pour les résidents. C'est pour justifier l'amende en cas de non paiement (rappelez vous qu'elle était auparavant de 17 € pour toutes les villes de France). "On" nous dit qu'aucun agent municipal ne sortira à 21h pour vous mettre une amende, certes, mais comment cela va-t-il s'appliquer aux horodateurs, mystère pour le moment?

 

Point 10: c'est celui qui a engendré le plus de discussions, l'opposition se plaignant des dépenses engagées par l'ancienne municipalité pour les études de révision du PLU qui pourraient être "mises à la poubelle". "Il n'en est rien, précise Mr le Maire. En dehors de l'OAP centre ville qui a été rejetée par la majorité des habitants, certaines dispositions de la révision du PLU sont bonnes à prendre mais pas toutes et évidemment pas celles contraires au SDRIF. Nous agirons par modification du PLU au fur et à mesure soit des changements de loi, soit des nécessités dans un quartier comme nous allons le faire avec la délibération suivante pour Beauplan. En ce qui concerne le découpage des parcelles auquel la révision du PLU semblait apporter des contraintes supplémentaires, il faudra regarder la question au cas par cas, en fonction de la typologie des quartiers, voire parcelle par parcelle. La Commission d'urbanisme et environnement devra donner son avis pour les permis de construire impactants."

 

 

Points 12 et 13: ces délibérations sont proposées suite à l'arrêté de carence prononcé par le Préfet qui aujourd'hui

  • ne nous permet plus de préempter lors de la vente d'une maison ou d'un terrain,
  • ne nous donne plus de quote part de réservation (pour loger des Saint-Rémois) dans les programmes de logements sociaux qui pourraient être construits à l'avenir,
  • majore de 300% la pénalité pour non respect de nos engagements depuis 3 ans en matière de logements sociaux.

Pour montrer au Préfet la bonne volonté de la nouvelle municipalité, Mr le Maire a proposé les délibérations suivantes:

  • La délibération 12 propose donc de porter de 25 % (actuellement) à 30% la quote-part (en nombre ou en surface) de logements sociaux pour les permis de construire de 5 logements et plus en zone UA, c'est à dire en centre ville.
  • La délibération 13 propose de porter de zéro (actuellement) à 30 % cette même quote-part pour les permis de construire de 10 logements et plus en zone UH/UE, c'est à dire dans les zones résidentielles.

Les délibérations ont été votées à l'unanimité. Des enquêtes publiques devront avoir lieu dans les mois à venir sur ces sujets pour les entériner définitivement.

 

Nota: Ces deux projets de délibérations avaient été acceptées par l'EPAC lors de la Commission Urbanisme et Environnement du 25 Janvier 2018. Il est clair que la délibération 13 peut avoir un impact sur la valeur des terrains et/ou propriétés.

 

Divers

A propos du projet RATP:

  • Mr le Maire a indiqué que lors du Conseil communautaire du 13 Février, les représentants à la CCHVC avaient voté à l'unanimité une motion de soutien de Saint Rémy contre le projet RATP.
  • Un rendez-vous a été demandé au Vice Président de la Région IDF chargé des transports, ainsi qu'à notre sénateur.
  • Une pétition de soutien initiée par la municipalité a déjà recueilli près de 300 signatures sur papier et plus d'une centaine par voix électronique. (voir nos commentaires sur cette pétition).
2018-02-15_Notes de synthèse Conseil Mun[...]
Document Adobe Acrobat [8.9 MB]

A propos du projet RATP:

 

Pétition Enquête Publique RATP lancée par la mairie

Certains d'entre vous se sont interrogés sur l'initiative de la mairie de faire signer par le plus grand nombre une pétition de soutien au conseil municipal contre le projet RATP. Certains élus étaient sur le marché samedi dernier ou mercredi ainsi qu'à Carrefour Market en ce sens.

 

Pourquoi les associations ne relaient-elles pas cette initiative?

 

Comme nous l'avons expliqué à la mairie, le Collectif Pôle gare Saint Rémy (dont l'EPAC est membre) a pris une position plutôt radicale contre le projet: "on n'en veut pas!".

La mairie a adopté, notamment au travers de la délibération du 19 Janvier 2018, une position d'ouverture en demandant que le projet de voies de garage se limite aux voies 6 et 8 de façon à obliger la RATP à se remettre autour de la table pour négocier.

 

Dans ces conditions, il est donc difficile  pour les associations de signer la pétition sans se contredire.

 

Si vous souhaitez le faire de façon individuelle, vous pouvez aller sur:

 

https://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/actualite/petition-enquete-publique-ratp/

 

 

Enquête Publique RATP

L’enquête publique est close depuis le 16 février minuit. Sur le site

 

 https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/RESUME-A.awp?P1=EP17446 

 

seul reste accessible le dossier de l'enquête. Les observations déposées durant la période d'ouverture de l'enquête ne sont plus consultables.

 

 

30 janvier 2018

 

Hier soir s’est déroulée la réunion d'information sur l'enquête publique environnementale de la phase 2 du projet RATP. Elle s’est tenue devant un public nombreux (plus de 250 personnes) et attentif.

 

Après un rappel succinct de la chronologie des actions menées par le Collectif depuis Juin 2015 - présentation assurée par Yohann Petillon, trésorier du Collectif - le bureau d'études RAIL CONCEPT nous a donné un point de vue "objectif" sur l'état du projet, ses enjeux, ses aspects positifs et négatifs ainsi que sur les solutions que la RATP pourrait étudier en remplacement de son projet à Saint Rémy.

 

En l'absence du maire, son 1er adjoint, Mr Caous, a indiqué la position du conseil municipal sur le sujet, puis, le Président du Collectif, François Lebbé, a complété l'information des personnes présentes sur les enjeux de cette enquête.

 

Des vidéos ont été projetées pour mieux appréhender l'envergure du projet, son emprise sur les terrains de la RATP et la proximité des voies routières et propriétés riveraines.

 

Vous retrouverez la présentation globale et les vidéos sur le site du collectif :

 

www.polegaresaintremy.fr

 

 

En dehors des remarques que fera notre association sur le sujet, il est évidemment très important que chacun d'entre vous  prenne connaissance des impacts du projet et donne son avis

soit directement auprès du commissaire enquêteur qui va siéger en mairie:

samedi 3 Février de 9h30 à 12h00

jeudi 8 Février de 14h00 à 17h00

vendredi 16 Février de 14h00 à 17h00

soit directement sur le site:

https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/RESUME-A.awp?P1=EP17446

 

Comme il est extrêment difficile de lire l'ensemble du dossier d'enquête, vous trouverez en pièce jointe un tract rappelant les objections majeures au projet. Ce tract sera distribué dans les jours prochains dans les boites aux lettres.

Tract enquete publique janvier 2018 V3.p[...]
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

29 Janvier 2018 à l'Espace Jean Racine à 20h30

24 Janvier 2018

 

Voeux EPA Saclay à l'Institut de Mathématiques Université d'Orsay

Le Préfet de Région IDF explique aux personnes présentes dont la Présidente de Région, Valérie Pécresse, que le premier ministre annoncera le 2 Février la nouvelle programmation des lignes de métro du Grand Paris et que la priorité est les JO 2024. La ligne 18 qui doit permettre d'accéder au Plateau de Saclay sera réalisée mais n'entre pas dans les priorités ...

 

 

23 Janvier 2018

 

Alerte crue de l'Yvette

 

La Mairie publie un flash  d'alerte crue consécutif à la montée des eaux de l'Yvette, du Rhodon et du Montabé.

 

Quelques images prises par une adhérente ce week-end montrent l'Yvette dans ses excès.

 

Pour être averti par mail, SMS et messagerie vocale d’un risque de crue avéré et être informer sur son évolution, abonnez-vous au système d’alerte

Flash-Alerte-crue-4.pdf
Document Adobe Acrobat [267.6 KB]

18 Janvier 2018

 

Voeux de la mairie de Saint-Rémy-lès-Chevreuse 

 

15 Janvier 2018

 

Ouverture de l'Enquête publique environnementale sur la phase 2 du projet RATP en gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse du 15 Janvier au 16 Février 2018

 

Documents disponibles sur le site

www.ratp.fr/concertations

 

12 Janvier 2018

 

Conseil municipal du 11 janvier

 

Le Conseil Municipal qui s’est tenu hier soir s'est déroulé dans une atmosphère studieuse et courtoise. Cela nous a changé des tensions constatées lors des conseils de la précédente municipalité.

Il s'est déroulé à l'Espace Jean Racine, comme celui du 19 Décembre 2017, devant plusieurs dizaines de Saint Rémois.

 

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse avec les votes des élus.

 

Presque toutes les délibérations consistaient à remettre administrativement et financièrement notre commune en ordre de marche (le dernier conseil datant du 06 juillet 2017). De nombreuses délibérations ont été votées à l'unanimité.

 

En ce qui concerne l'aménagement du centre ville, la délibération (préparée par le Collectif) concerne le projet RATP. Elle est d’une importance majeure. Ce n'est donc plus un simple vœu, car cette délibération approuvée par l’unanimité des élus, prend valeur légale et devient juridiquement opposable.

Elle demande à la RATP de limiter la phase 2 du projet à la création des seules voies 6 et 8 (abandon de fait des voies 10 et 4T) et d’abandonner définitivement la phase 3 du projet (tiroir de retournement en arrière gare).

La RATP devra également prendre toutes les dispositions pour limiter les conséquences sonores, lumineuses et environnementales de ces nouvelles installations et des appareils de voie anciens.

 « C’est un sujet majeur pour notre commune et nous devons réagir en urgence, tous ensemble » dixit Monsieur le Maire. L'appui de l'ensemble du Conseil municipal est évidemment très important dans le combat que nous menons.

Mr le Maire est déterminé et il est à la manœuvre. Il doit recevoir ce 12 décembre les responsables de la RATP. La semaine prochaine, il devrait obtenir la solidarité de la CCHVC qui adoptera une motion de soutien contre le projet RATP. Prochainement, il rencontrera le Président du PNR. Il ne ménagera pas non plus ni ses efforts, ni ceux de l’équipe municipale pour mobiliser la population saint-rémoise dans tous les quartiers. Et encore, lors des cérémonies des vœux auxquelles il est invité, il exposera à tous ses collègues, maires des communes voisines, le combat de Saint-Rémy contre le projet RATP, et leur demandera leur appui... Oui, il y a urgence.

La réunion d'information du 29 Janvier, en cours de préparation par le Collectif, se situe en plein milieu de l'enquête publique environnementale (qui démarre ce lundi 15 Janvier). Ce devrait être le point d'orgue de la contestation.

 

A noter aussi que Mr le Maire:

  • doit rencontrer le Préfet la semaine prochaine pour faire le point sur les logements sociaux,
  • va remettre à la disposition des élus de l’opposition un bureau au sein de la mairie (bureau supprimé par l'ancien maire),
  • "redonne de l'air" pour les textes éditoriaux publiés par les listes minoritaires dans le Bulletin Municipal : les textes comporteront dorénavant jusqu’à 2000 signes (au lieu de 1500 autorisés précédemment). La prochaine parution du Bulletin Municipal est prévue le 09 février.

Le prochain Conseil Municipal aura lieu le 15 Février 2018 - 20h00 - à Beauplan (il devrait y avoir un Conseil tous les mois jusqu'en Juin 2018).

2018-01-11_Notes de synthèse du CM .pdf
Document Adobe Acrobat [9.3 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ENSEMBLE POUR UN AUTRE COEUR DE VILLE