ENSEMBLE POUR UN AUTRE COEUR DE VILLE à Saint-Rémy-lès-Chevreuse
ENSEMBLE POUR UN AUTRE COEUR DE VILLEà Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Bienvenue sur notre site

 

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions afin d'alimenter les débats sur les sujets qui vous concernent.

 

L'avenir de Saint-Rémy-lès-Chevreuse est celui que nous construirons ensemble.

 

 

 

 

ACTUALITES

19 Octobre 2018

 

Le Conseil consultatif de quartier centre ville s'est réuni mercredi 17 Octobre 2018 soir de 20h30 à 23h30 en présence de 
- J Caous, D Ménard, S Le Duault, JL Binick, S Nguyen pour les élus,
- M Dos Santos, C Belle pour les commerçants,
- l'EPAC représentée par son Président,
Les représentants des habitants ne pouvaient être présents.
 
Mr Caous a indiqué que les représentants des habitants seraient renouvelés en début d'année pour 3 ans. Un 6ème CCQ sera créé autour de la rue de Paris et de la rue Ditte dès 2019.
 
Il a ensuite, par commodité, repris le tableau apparaissant dans un compte rendu d'Octobre 2016 !!! pour faire le point.
 
Les éléments d'information ci-dessous ne sont pas forcément dans l'ordre des discussions très courtoises et constructives qui ont suivi. Tout le monde a constaté qu'il y avait beaucoup de travail à venir (comme dans les quartiers périphériques d'ailleurs)
 
Terrains EDF
- un parking de 36 places sera ouvert fin novembre côté rue de la République,
- les travaux de rénovation du bâtiment EDF non démoli cet été pour le CCAS et l'école de musique seront également terminés pour fin novembre ainsi que le chemin piétonnier vers la rue des Ecoles,
- un projet d'aménagement de l'ensemble des terrains EDF sera présenté d'ici la fin de l'année à la commission d'urbanisme puis au public sur la base du projet retenu en Janvier 2014 avec le promoteur NACARAT. Le permis de construire sera déposé en 2019. Les travaux pourraient donc commencer dès 2020 par le côté rue des Ecoles. Entre temps, la municipalité doit travailler sur un nouveau projet d'école de musique (implanté probablement près d'EJR) afin qu'il soit réalisé à temps avant la démolition du bâtiment EDF rénové.
 
 
Parking en bas de la route de Versailles
Il sera ouvert en fin de semaine. Il sera en zone bleue 2 heures
 
 
Entrées des parkings du stade et derrière la BNP
Nous avons demandé à ce que les chaussées soient élargies de façon à permettre le croisement des véhicules.
 
 
Trous dans les chaussées ou les trottoirs
Ne pas hésiter à utiliser la boîte de contact sur le site internet de la mairie pour informer les services techniques.
Un responsable des Espaces verts a été embauché le 1er Octobre dernier
 
 
Désaxement de la rue de la République
Les travaux devant le laboratoire (avec élargissement du trottoir) seront réalisés pour la fin de l'année.
Devant la propriété Nikolic, la commune échange les deux commerces (ancienne agence immobilière) avec un terrain à l'arrière de leur propriété (hangar appartenant à la commune qui sera démoli). Un salon de thé privé pourrait être créé.
Le trottoir sera donc élargi à cet endroit. Tout doucement on s'oriente vers le projet de désaxement de la rue étudié avant 2014. 
 
Nous avons demandé que le SIAVHY étudie l'éventuel élargissement du pont sur l'Yvette qui semble créer un obstacle lors des crues avant d'imaginer de faire des travaux importants (création notamment d'une passerelle bois).
 
 
Zone 30 en centre ville
De longues discussions ont eu lieu sur les radars (soumis à autorisation du Ministère de l'intérieur), les radars pédagogiques (sont-ils vraiment dissuasifs?), les feux rouges qui se déclenchent lorsqu'une voiture dépasse la vitesse autorisée, la mise en place de chicanes (comme aux Molières), etc
 
Tout est à l'état de réflexion pour le moment. Seule décision: tous les passages piétons éclairés seront dorénavant éclairés en lumière bleue dès 2019.
 
 
Comité de pôle (gare de Saint Rémy)
Mr Caous a indiqué que la mairie n'avait pas l'intention de réunir le comité de pôle tant que le projet de voies de garage n'aurait pas bougé, que l'étude de la déviation de Saint Rémy ne serait pas faite ainsi que l'étude des conséquences en terme de gabarit et de trafic sur la rue Ditte. Quant au parking semi enterré, ils n'ont pas d'idée précise sur le sujet; il faut examiner:
1/ s'il y a vraiment nécessité d'ajouter des places de parking à Saint Rémy sans que cela devienne un aspirateur à voitures; des solutions avec des parkings excentrés ou des transports collectifs doivent être étudiés,
2/ les conséquences de la création éventuelle de la déviation sur la disparition de places de parking à EJR,
3/ l'application de l'arborisation des parkings EJR et du stade prévue dans la charte urbaine de 2011 et du coup la nécessité d'enlever des places pour y mettre des arbres.
La Mairie n'a pas sinon l'intention de supprimer des places de parking au Prieuré, derrière la BNP, etc comme le prévoyait l'ancien maire.
 
 
Parking zone bleue de la gare
L'entrée du parking zone bleue en venant d'EJR doit être revue pour faciliter l'accès et éviter aux véhicules de prendre le parking en sens inverse.
 
Nécessité de créer une zone de dépose minute puisque l'entrée sur le parvis est interdite.
 
 
Création de zones de parking pour covoiturage
De nombreux Saint Rémois font du covoiturage, entre la gare et Chevreuse, entre Saint Rémy et Saint Quentin, etc Il serait souhaitable de créer des zones ou emplacements pour permettre aux véhicules de prendre ces piétons, évitant ainsi des arrêts intempestifs en pleine voie ce qui peut bloquer la circulation.
 
 
Création de parkings à vélos
S Le Duault étudie avec D Ducout actuellement tous les emplacements possibles en centre ville pour créer des parkings à vélos.
 
 
"Nouvelle boulangerie" rue de la République
Les compteurs situés devant l'ancienne Poste doivent être prochainement déplacés pour permettre la sortie de la boulangerie côté Poste.
 
Par contre aucune solution pour le moment quant au déplacement du passage piétons devant la Poste.
 
 
Ramassage des poubelles
Ces dernières semaines, il y a eu pas mal de désordre dans le ramassage des poubelles. VEOLIA a perdu il y a un an l'appel d'offres vis à vis du SIOM au bénéfice de la société SEPUR. Mais VEOLIA a contesté le résultat de l'appel d'offres ce qui a contraint le SIOM à prolonger leur contrat d'un an. Malheureusement, le matériel était vieillissant; une partie des cadres s'est évaporé, d'où une multiplication des problèmes. SEPUR prend en charge (avec normalement du matériel neuf) le contrat à partir du 1er Novembre pour 8 ans. Les tournées ne changeront pas.
 
Si vous voulez changer de poubelle jaune (parce qu'elle est trop petite), vous pouvez demander un échange au SIOM.
 
 
Dératisation
Une dératisation du centre ville est effectuée tous les ans.
 
 
Caméras de surveillance
Le système marche bien, en sachant qu'il n'y a personne aujourd'hui pour visionner en direct ce qui se passe en ville (les enregistrements sont gardés une semaine). On a constaté une diminution des délits.
Une réflexion est menée par la CCHVC pour créer éventuellement un vrai poste de surveillance commun aux différentes communes.
 
 
Fibre optique
Ca avance. Les premiers boîtiers de connexion sont en cours de mise en oeuvre à Saint Rémy. La mise en oeuvre de la fibre demandera au moins jusqu'à l'été 2019. C'est TDF qui en est chargé. S'en suivra une période de 3 mois pendant laquelle les différents distributeurs (Orange, Free, etc) établiront leurs offres avant de les proposer aux particuliers. Chacun aura le droit de choisir son fournisseur, donc probablement pas avant fin 2019 voire début 2020.
 
 
Boîtes à livres
La mairie veut mettre en place en centre ville et dans tous les quartiers des boîtes à livres. Il faut étudier les emplacements. 
 
 
Voies douces (le long de l'Yvette ou ailleurs)
On ne sent pas la municipalité très mobilisée sur le sujet. Il est vrai que c'est compliqué mais il serait nécessaire d'avoir une vision à long terme sur le sujet ce qui n'est pas le cas actuellement. 
 
Déolé pour ce compte rendu assez long mais les sujets étaient très variés.
 
La prochaine réunion est fixée au Mercredi 23 Janvier 2019 à 20h30
 

17 Octobre 2018

 

Quelques informations suite à la réunion de la Commission urbanisme du 16 Octobre 2018:
 
- un projet de logements (plusieurs bâtiments dont la moitié de logements sociaux sur un terrain en pente de 6000 m2) au 143 rue de Paris a été présenté par le promoteur du "Domaine du Lavoir". Compte tenu des problèmes générés par le projet du 132 rue de Paris (juste en face) et des ruissellements constatés dans le Domaine des 3 Clés en cas de forte pluie, Mr le Maire a demandé au promoteur de bien prendre en compte ces sujétions avant d'envisager de déposer un permis de construire,
 
- projet I3F de logements sociaux rue Balzac. Des sondages de sol ont révélé qu'une partie des terrains sur lesquels se situait le projet (zone basse près de la chaufferie du Domaine de Saint Paul) étaient pollués et ne permettaient pas de supporter des constructions (hors décision très coûteuse de faire des pieux). Malgré un travail d'insertion paysagère très poussé effectué par l'architecte, le projet voyait plusieurs bâtiments se transformer en R+2. La commission a demandé à I3F de revoir sa copie en limitant la hauteur des bâtiments à R+1 comme cela était prévu initialement,
 
Vous trouverez ci-dessous une invitation à une réunion de lancement du Collectif Montabé et ruissellements le mercredi 7 Novembre 2018 à 20h30 à l'ancienne mairie. Ce Collectif s'est créé suite aux inondations du mois de Juin dernier notamment dans le quartier de Beauséjour.
 
Enfin, vous devez recevoir, si ce n'est déjà fait, dans vos boîtes aux lettres une lettre du Maire concernant la loi SRU et la problématique des logements sociaux à Saint Rémy, information que nous lui avions réclamée depuis de nombreux mois. Les dernières discussions sur ces sujets au Parlement ne laissent pas penser que la situation pourrait être amendée positivement pour des communes comme la nôtre.
 
Réunion de lancement Collectif Montabé e[...]
Document Adobe Acrobat [366.4 KB]

22 septembre 2018

 

Le Conseil Municipal s'est réuni le 20 septembre dans la toute nouvelle salle du RdC de la mairie qui est aussi la salle des mariages.

 

Le public étant toujours aussi nombreux, on se retrouve un peu à l'étroit dans une salle présentant pour l’heure une acoustique médiocre mais pour laquelle on nous promet pour bientôt des micros et une sonorisation correcte.

 

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse avec les différents votes.

Le point 3 relatif à la future nouvelle DSP (Délégation de Service Public) pour la fourniture de l'eau potable à Saint Rémy a été l'un des plus intéressants. On apprend ainsi que nous payons le m3 d'eau 3,26€ (pour une consommation de 120 m3 par an) alors que Saint Lambert paie seulement 2,07€ !

 

La DSP actuelle, attribuée à SUEZ en Juin 1989, court jusqu'en Juillet 2019. Il s'agit donc de lancer un nouvel appel d'offres pour trouver un nouveau délégataire en espérant une diminution des prix, la Mairie n'ayant pas l'intention de gérer ce sujet en régie. Comme il n'y a que 3 distributeurs en France (SUEZ, VEOLIA et SAUR) ......

 

Un débat s'est instauré sur la décarbonatation de l’eau (abaissement de sa dureté) pour laquelle il faudrait payer un supplément de 0,13€/m3. Cela vaut-il le coup?

 

Mr Montagnon a estimé par ailleurs que le rapport technique demandé à un bureau d'études spécialisé sur la gestion de la DSP par SUEZ depuis 30 ans et ce qu'on pouvait attendre pour le futur d'un nouveau délégataire était peu pertinent.

 

Le futur contrat durera 5 ans avec une possibilité d'extension jusqu'à 18 ans.

 

Sujets divers évoqués par M le Maire en fin de séance:

 

Chantier du 132 rue de Paris: il a repris début septembre. C'est la tolérance zéro pour toute infraction aux arrêtés municipaux.

 

Mr le Maire rappelle par ailleurs que c'est également tolérance zéro pour tout mauvais stationnement rue de Paris ainsi qu'au début de la rue (cordonnier) lorsque le nouveau parking sera ouvert début octobre.

 

Assainissement avenue d'Assas: le SIAVHY a pris du retard dans les travaux.

 

Projet RATP: celle-ci a finalement répondu au recours gracieux jeudi dernier (date limite). La Mairie examine avec les avocats les possibilités d'un recours contentieux (le délai est de 2 mois pour lancer cette nouvelle action).

 

[ Des rumeurs courent à Saint Rémy comme quoi la RATP réclamerait à la municipalité 8 Millions d'euros de dommages et intérêts suite au déraillement du RER B du mois de Juin dernier. Les choses ne se présentent pas de cette manière là. 

La RATP a estimé son préjudice à 8 millions d'euros hors pertes d'exploitation. Elle est son propre assureur et, de ce fait, elle aimerait bien trouver des tiers responsables pour alléger ses responsabilités et la prise en charge de dommages subis. Difficile en effet de mettre le "ciel" au Tribunal administratif. 

Suite aux ruissellements d'eau et de boue, qui, le 12 Juin, ont précédé le déraillement du RER, un certain nombre de canalisations, bouches d'égoût, etc. étaient envasées dans la zone, c'est-à-dire : dans des terrains communaux, dans des terrains privés (château de Vaugien) et dans des terrains RATP. De là à ce que la RATP recherche la responsabilité de la commune, il n'y a qu'un pas. Mais Mr le Maire se dit serein par rapport à ce risque.

Tout ceci pourrait néanmoins être une forme de chantage par rapport au refus de la municipalité de voir se créer les fameuses voies de garage supplémentaires. A suivre donc.

 

Un article de Toutes les nouvelles. Edition de Rambouillet du 19 septembre reprend la position de la Mairie sur cet accident : ouvrir le lien proposé en fin de document.

 

Club des entrepreneurs de la Haute Vallée de Chevreuse: près d'une centaine d'entrepreneurs travaillant dans les différentes communes de la CCHVC (cabinets de conseil, banques, finance, informatique, BTP, communication, architecture, commerce, etc.) se sont réunis récemment au Domaine de Saint Paul pour mieux se connaître et entrevoir des possibilités de travailler ensemble. Cette dynamique serait également susceptible d’attirer de nouvelles entreprises sur le territoire de la CCHVC.

 

Espace Jean Racine: les travaux doivent se terminer ce jour. Pierre Palmade inaugurera la salle le 5 Ocobre . 

 

[A ce sujet, quand vous réservez vos places sur le site de la Mairie, un mail de confirmation immédiat vous est adressé. Attention ce mail peut tomber dans les spams !]

 

C3R: les travaux ont pris du retard . Cela gêne considérablement le déroulement des activités sportives qui doivent momentanément  se disperser dans d'autres salles.

 

Inondations de Juin 2018 : Mr le Maire indique que la Mairie travaille activement avec le PNR, le SIAVHY et les communes environnantes pour trouver des solutions aux ruissellements qui ont créé tant de dégâts au mois de Juin dernier.

 

Logements sociaux: un article paraîtra dans le prochain bulletin municipal expliquant la loi SRU

 

Le prochain Conseil Municipal aura lieu le Jeudi 18 Octobre 2018

2018-09-20_Notes de synthése Conseil mun[...]
Document Adobe Acrobat [6.3 MB]
2018-09-19_Les Nouvelles_St Rémy_19 sep[...]
Document Adobe Acrobat [666.5 KB]

Lundi 17 Septembre 2018

 

Le prochain Conseil Municipal de Saint Rémy-lès-Chevreuse se tiendra
 
     le Jeudi 20 Septembre 2018 à 20h00 à la mairie (rdc salle des mariages)
 

Ordre du jour

  1. Modification de délégation de la 2e adjointe
  2. Modification du tableau des effectifs n°6_2018
  3. Délégation de service public sur l’eau potable
  4. Avenant n°l au marché de nettoyage des locaux
  5. Avenants n°l au marché des travaux d’aménagement de l’HDV –
    lot 4 (intégration du store) et lot S (peintures radiateurs) lot 6 (revêtements sols durs)
  6. Avenant n°1 au marché de travaux de démolition et de désamiantage des bâtiments communaux
  7. Signature du bail emphytéotique: déménagement des Services Techniques
  8. Adhésion à la centrale d’achat Sipp’n’ Co
  9. Adoption des tarifs pour les exposants au marché de Noël 2018
  10. Adoption des tarifs des spectacles et évènements programmés par la ville
  11. Adoption des tarifs de location du théâtre Raymond Devos
  12. Projets IDFM pour la mise en place d’un service de vélos électriques
  13. Mise en vente d’un terrain sis Henri Janin
  14. Mise en vente du local du prieuré
  15. Acquisition de la parcelle Al SS devant le laboratoire Doré Lacharnay -Aménagement sécuritaire
  16. Approbation de la modification n°4 du PLU
  17. Approbation de la modification n°S du PLU
  18. Approbation de la modification n°6 du PLU
  19. Approbation du procès-verbal du 5 juillet 2018
  20. Informations sur les décisions du Maire depuis le Conseil Municipal du 5 juillet 2018
  21. Questions diverses

Mercredi 12 Septembre 2018

 

Sans dévoiler la confidentialité des échanges lors de cette commission, quelques informations tout de même sur l'ordre du jour qui a été développé durant 3h1/2 !
 
Logements sociaux rue Balzac
 
Le projet retenu par le Jury en Juillet dernier a déjà pas mal évolué positivement. Il doit cependant être examiné en détail par la mairie pour s'assurer de sa conformité au PLU. Une réunion publique de présentation est toujours prévue au mois d'octobre. Les problèmes de circulation dans ce quartier de Beauséjour et des eaux de ruissellement ont été abordés.
 
Nous rappelons que ce projet comporte 13 pavillons pour 37 logements sociaux.
 
Un article paraîtra dans le prochain bulletin municipal pour expliquer la loi SRU, la situation de carence dans laquelle la commune se trouve et indiquer le nombre de logements sociaux actuels par quartier (666 logements dont 297 déclassés sur ORPEA). Nous sommes à un taux un peu supérieur à 10% après le déclassement alors que la loi SRU impose un taux de 25% à l'horizon 2025.
 
 
Projet du centre de loisirs et de restauration scolaire
 
3 candidats viennent d'être retenus. Après une réunion du Jury début Décembre 2018, le projet retenu sera présenté à une Commission d'urbanisme élargie à l'ensemble du Conseil Municipal en Décembre.
 
 
Cession de terrains
 
Plusieurs cessions de terrains seront mises à l'ordre du jour du prochain Conseil Municipal du 20 Septembre
 
 
Enquête publique sur les modifications du PLU / Conclusions du commissaire enquêteur
 
Conclusions positives du commissaire enquêteur
Zone 1N sur Beauplan: se limitera maintenant à la crèche et la bande le long de l'école
 
Par contre le Préfet exige un taux de logements sociaux de 35% en zone UA (centre ville) au lieu des 30% proposés.Compte tenu de la situation de carence de la commune, on est contraint d'accepter.
 
 
OAP terrains EDF
 
La commune est en discussion avec le promoteur retenu en Janvier 2014 pour adapter le projet aux nouvelles donnes: sans doute plus de logements et de logements sociaux; plus de déménagement du laboratoire, etc
 
Sans mettre en cause la nécessité de réaliser rapidement cette OAP attendue par les habitants depuis des années, nous avons demandé qu'une réflexion globale sur l'aménagement du centre ville soit engagée sachant que de nombreux sujets interférent les uns avec les autres: aménagement du Pôle Gare, déviation de Saint Rémy ou non, autres logements sociaux en centre ville, terrain des soeurs, parkings, etc
 
Mr le Maire a indiqué qu'une réflexion sur le terrain des soeurs était engagée avec l'EPFIDF(Etablissement Public Foncier Ile de France) incluant la déviation de Saint Rémy (faisabilité, utilité).
 
 
Mise à jour du PLU sur le site internet de la commune
 
Un gros travail de mise à jour incluant toutes les modifications apportées au PLU de 2009 est en cours et devrait être achevé fin Septembre 2018.
 
 
Divers
 
Les travaux de la mairie ont bien avancé, notamment la salle des mariages au RDC (qui devient simultanément la salle du Conseil Municipal) qui est en service.
 
Les travaux du Complexe sportif ont pris du retard.
 
Pas de PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondation) à l'horizon. C'est la Préfecture qui en est en charge.
 
132 rue de Paris: les travaux ont repris. La Police municipale "les a à l'oeil"
 
106 rue de Paris: Mr le Maire ne souhaite pas s'exprimer sur ce sujet compte tenu du fait que SRE a déposé un recours au TA mais rappelle qu'un permis modificatif a été accordé le 18 Juillet dernier.
 
Logements sociaux rue de la République (face à la nouvelle boulangerie): rien de nouveau; toujours pas de projet.
 
L'interdiction de "Tourne à gauche" au croisement de la rue Chesneau et de la rue de la République a été imposé par le Département. Sans commentaire .....
 
Un Conseil Consultatif de Quartier Centre ville pourrait être convoqué d'ici fin Septembre
 
                                            ******************************
 
Forum des associations 2018
 
Nous vous rappelons que le Forum des associations se tiendra 
 
Dimanche 9 Septembre de 10h à 18h au Domaine de Saint Paul Bâtiment 8​
 
Votre association y sera présente.
 
N'hésitez pas à venir discuter avec nous des projets en cours ou à venir en centre ville:
- aménagement des terrains EDF,
- logements sociaux rue de la République,
- aménagement du Pôle Gare / parking semi enterré,
- liaisons douces le long de l'Yvette vers Gif et Chevreuse,
- aménagement des terrains en lieu et place de l'ancienne mairie,
- désaxement de la rue de la République,
- déviation de Saint Rémy,
.........
 
Dans l'attente de vous rencontrer

 

22 août 2018

Avancement des travaux de l’été à Saint-Rémy

Chaud l’été ! Malgré la canicule qui a sévi sur nos régions, Saint-Rémy a bénéficié de quelques aménagements et rénovations comme le planning de la mairie l’avait annoncé. Quelques photos faites en juillet et en août vous permettront de visualiser quelques phases de ces travaux.

Rénovation du réseau d’eau potable : des travaux d’ampleur ont perturbé la circulation rue de la République mise en circulation alternée pendant plusieurs jours au mois de juillet . Les travaux sont a priori terminés à ce jour, à l’exception de quelques bouts de trottoirs à regarnir.

Rue Victor Hugo: les services du département ont procédé à la réfection de la chaussée entre les ronds-points de la route de Versailles et la rue de Port-Royal selon le calendrier annoncé. Ce chantier a également créé quelques difficultés de circulation, notamment lors des opérations de rabotage sur le rond point du centre ville.

Démolition des bâtiments sur le terrain EDF et du restaurant scolaire : dès la mi juillet, pendant de nombreux jours, 2 engins de chantier rutilants ont monté la garde sur le trottoir devant l’ancienne école sans que l’on constate la moindre activité sur le site. Ce qui a fait craindre des retards... Début août ces engins ont déménagé sur le terrain EDF, côté rue des Ecoles. Ils sont restés en standby quelques temps sans aucune activité alentour... Et puis, enfin, au 15 août, la ruine du restaurant scolaire était démantelée ; les matériaux de la déconstruction stockés sur le terrain EDF : le chantier s’était réveillé ! Le 20 août la maison « Mansard » commençait à succomber sous les coups de boutoir des engins. Le 22, elle avait perdu sa toiture et ses étages... Le planning devrait être tenu et les travaux terminés avant la rentrée. La cause du retard pour le démarrage du chantier serait due à la présence du gaz dans le bâtiment. La première phase de la transfiguration du cœur de ville est lancée !

Travaux sur le rue de Paris : la circulation est fermée depuis le 20 août et jusqu’au 31 août comme cela était prévu. Ceci laisse à penser que les travaux se poursuivent conformément au planning officiel.

Espace Jean Racine : l’avancement paraît conforme au planning. L’entreprise en charge de ces travaux procède actuellement au ponçage et à la vitrification du parquet de la salle. Le montage des nouveaux gradins devrait suivre prochainement

Nous n’avons pas d’autres informations sur les autres chantiers (accessibilité PMR à l’Hôtel de Ville, sanitaires des écoles, modification du complexe C3R). Pas d’information non plus sur la mise en place du plan de circulation expérimental dans le quartier du Rhodon, ni sur les travaux du PNR pour la Maison du Tourisme et de l’Ecomobilité plongée dans une profonde léthargie.

Bonne fin de vacances !

27 juillet 2018

 

Travaux d'été à Saint-Rémy

 

Pour celles et ceux qui restent à Saint Rémy durant l'été, voici le rappel des travaux en centre ville qui pourraient perturber vos déplacements, vos courses ou vos démarches. Ces informations sont disponibles sur le site de la mairie.

 

Mise en accessibilité de l’Hôtel de Ville
La première phase sera réalisée en août prochain et consistera en l’aménagement au rez-de-chaussée d’une salle du conseil municipal, ainsi que la création d’un accès PMR (Personne à Mobilité Réduite) aux sanitaires.
Réalisée à l’automne, la seconde phase consistera en l’aménagement du hall d’entrée finalisant l’accessibilité PMR.
Pour éviter le désagrément des travaux et des fortes nuisances sonores, l’Hôtel de Ville sera exceptionnellement fermé mardi 31 juillet, mercredi 1er août et jeudi 2 août.
Une permanence d’urgence sera assurée (à la police municipale, bureaux scolaire, ancien CCAS au Prieuré)
 
Bibliothèque Saint-Exupéry
Les inondations de mai 2016 avaient gravement endommagé la bibliothèque de l’école Saint-Exupéry. Les travaux de rénovation devaient être réalisés en avril.
Lors du démontage du plancher, des dégradations cachées ont été constatées, nécessitant la suspension temporaire du chantier et engendrant des travaux supplémentaires. La bibliothèque ne pourra malheureusement être remise en fonctionnement que cet été.
 
Rénovation des sanitaires dans les écoles
Les travaux de rénovation des sanitaires à Jacques Liauzun seront poursuivis pendant les vacances d’été.
 
Les services techniques déménagent au Domaine de Saint-Paul cet été (ancien bâtiment de la poste). La distribution des sacs pour les déchets verts restera assurée le samedi matin au lieu habituel dans les anciens ateliers rue de la République.
 
Changement des gradins de l’EJR (Espace Jean Racine)
Les gradins étant vétustes et pour certains susceptibles de devenir dangereux, il a été décidé de les changer. La capacité d’accueil restera quasi inchangée, tout en permettant aux régisseurs de travailler dans de meilleures conditions. La ville est accompagnée par un professionnel pour le suivi de l’exécution des travaux prévus sur 3 mois à compter du début des vacances d’été.
L’EJR ré-ouvrira ses portes début octobre.
 
Démolition d’un ensemble de bâtiments communaux
L’entreprise Picheta SAS démolira la plupart des bâtiments situés sur les anciens terrains EDF, ainsi que la partie incendiée en 2013 du restaurant scolaire. La démolition sera terminée avant la rentrée de septembre.

L’accès et le stationnement seront interdits du lundi 9 juillet au vendredi 31 août 2018 inclus sur le parking provisoire des anciens terrains EDF, rue des Écoles.
Si besoin, la circulation des piétons sera interdite sur les trottoirs adjacents.

Pendant la durée des travaux de démolition des bâtiments sur les anciens terrains EDF, le stationnement sera interdit du lundi 9 juillet au vendredi 31 août 2018 inclus rue de la République (entre le laboratoire et l’arrêt de bus).

 

 
Réorganisation du rez-de-chaussée du complexe sportif C3R
Elle consistera en particulier en la création d’une loge pour un meilleur accueil, la reconfiguration de la salle polyvalente et l’agrandissement du dojo pour y recevoir des compétitions et y accueillir notamment le karaté. Les travaux sont prévus jusqu’à fin septembre, limitant l’accès à une partie du C3R.
 
Rénovation du réseau d’eau potable
Des travaux sont prévus rue de la République, devant l’église, du 23 juillet au 10 août.
L’entreprise SUEZ va remplacer une conduite d’eau potable présentant des risques de fuites.
Ils ne nécessiteront pas de fermeture de chaussée, mais la mise en place d’une circulation alternée la journée de 9h30 à 16h environ.
 

Rue Victor Hugo

Des travaux sont prévus rue Victor Hugo, entre le rond-point de la rue de Port-Royal et le rond-point du bas de la route de Versailles du 6 au 10 août.
Le conseil départemental des Yvelines va effectuer une réfection de la couche de roulement de la chaussée.
Les travaux de rabotage se feront en journée (2 jours) avec la mise en place d’une circulation alternée.
Les travaux d’enrobés se feront de nuit (2 nuits maximum) avec la fermeture de la rue (déviation mise en place)
La commune réalisera dans un second temps (du 20 au 31 août) la réfection des trottoirs de la rue Victor Hugo (entre la rue de Paris et la rue de la République).

 

 

Rue de Paris

Suite au sinistre du 25 avril dernier, la rue de Paris est ré-ouverte sur une demi-voie en circulation alternée pour les véhicules légers uniquement.

Planning prévisionnel

  • Du 20 au 31 août : remise en état de la route par le département (fermeture de la voie dans les deux sens pendant la durée des travaux).
  • Début septembre : ouverture de la voie à tous les véhicules dans les deux sens de circulation.

 

Plus d’infos : https://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/plan-de-la-ville/?utf8=%E2%9C%93&f=1&categories%5B%5D=travaux

 

Bel été à toutes et à tous.

 

 

10 Juillet 2018

 

Participation citoyenne VOISINS et SOLIDAIRES

 

Samedi dernier, 07 juillet, s'est tenue la réunion publique "Participation citoyenne VOISINS et SOLIDAIRES" organisée par la Mairie avec la participation de la Gendarmerie Nationale et de la Police Municipale. Cette réunion s'inscrivait dans une démarche proposée par la Gendarmerie, démarche approuvée en Conseil Municipal le 24 mai dernier pour améliorer la sécurité dans notre commune avec la participation de toute la population. Cette réunion était animée par Mrs le Maire, son adjoint à la Sécurité,  Mr Vernisse, et le lieutenant A. Quélin de la Gendarmerie de Chevreuse. Dans le public, une trentaine de personnes dont des élus des oppositions.

 

Cette réunion obéit au protocole en vigueur pour mettre en place l'organisation de cette mobilisation citoyenne. Cette réunion ayant eu lieu, cela permet maintenant de poursuivre la démarche: une convention doit être établie et signée par le Préfet, le Maire et la Gendarmerie pour rendre effectif le dispositif.

 

Doivent également être réalisées:

  • une signalétique précisant que la commune a mis en place une protection citoyenne. Elle doit être définie par la Mairie et être apposée sur les axes majeurs de la commune. Le lieutenant insiste sur l'effet dissuasif de cette signalétique.
  •  la sensibilisation de la population et sa mobilisation sur lesquelles s'établit l'efficacité du dispositif.  En effet, le concept repose sur la vigilance de chacun et sur sa solidarité avec son entourage pour instaurer en cas de suspicion une chaîne d'alerte en temps réel des forces de la Gendarmerie.

Le résultat espéré d'une telle démarche est, dans un premier temps, une baisse de 10 à 15% des actes de délinquance sur le territoire de la commune.

 

Pour l'ensemble de ces points, le calendrier n'a pas été donné précisément. Cependant on peut espérer que la démarche soit finalisée et mise en œuvre d'ici la fin de l'année.

 

Le lieutenant Quélin a fait en préliminaire un bilan des interventions faites en 2018 sur Saint-Rémy. Par ordre de fréquence décroissante, ce sont:

  • les cambriolages qui nécessitent l'intervention des forces de l'ordre, notamment autour de la gare, puis dans le quartier du Rhodon, puis sur la rue de Paris (chaque affaire a été élucidée; des arrestations et des incarcérations ont eu lieu);
  • les démarchages à domicile au prétexte de travaux ( ce sont les personnes âgées qui en sont généralement victimes).
  • ensuite, les documents mis dans les boîtes à lettres qui imitent des documents officiels et qui incitent à appeler des numéros de téléphone surtaxés;
  • les incivilités de tous ordres.

 

Quelques conseils pour éviter d'être une cible pour les malfrats:

  • signaler ses absences à la Police municipale ou à la Gendarmerie (un plan des habitations inoccupées est établi en temps réel ; il est disponible sur le système informatique (smartphones, tablettes) des gendarmes lors de leur rondes;
  • ne pas laisser d'échelle, ni d'outils sur son terrain (beaucoup de cambrioleurs pénètrent dans les habitations au niveau des étages souvent dépourvus de systèmes d'alarme);
  • ne faire rentrer aucune personne inconnue chez soi; quelqu'un arborant un brassard ou une carte de Police est un malfrat car sur Saint-Rémy, c'est la Gendarmerie qui est en charge de l'ordre et de la sécurité.

 

Suite à des questions du public, on apprend également que la rue de La Chapelle à Beauplan sera mieux sécurisée grâce à l'installation de caméras supplémentaires. Au sein de l'Intercommunalité, il est également question de mutualiser une plateforme avec agent permanent qui rassemblera les vidéosurveillances mises en œuvre dans les différentes communes (à quelle date?).

 

Effet de bord du sinistre rue de Paris et de la fermeture à la circulation de la RD906: une baisse sensible de la délinquance ces temps derniers. A quelque chose, malheur est bon!

 

Ce principe de la chaîne d’alerte "VOISINS et SOLIDAIRES" étant fondé sur l'information et la participation de tous, il est souhaitable de vous y associer et d'en parler largement autour de vous.

 

Le lien vers le site de la mairie:

 

https://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/mon-quotidien/cadre-de-vie/securite/

 

06 Juillet 2018

 

Conseil municipal du 05 juillet 2018

 

Peu de public hier soir à Beauplan pour ce Conseil municipal: une quinzaine de personnes. Climat toujours constructif entre la majorité et l'opposition.

 

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse avec les votes respectifs. Toutes les délibérations ont été adoptées.

 

Quelques commentaires:

  • Travaux au complexe sportif: JL Binick a demandé si la climatisation des locaux n'était pas une priorité par rapport aux travaux qui vont se faire. D Bavoil a répondu qu'une fois les réaménagements faits, un bilan sera fait avec les entreprises qui ont participé à la construction du complexe ;
  • Point 11: longue déclaration de Mme Perrin cherchant à justifier les augmentations de tarifs décidées du temps d'A Becker. D Bavoil a répondu que Saint-Rémy a failli perdre 3 classes car des enfants des petites communes environnantes ne venaient plus dans les écoles de Saint-Rémy du fait de tarifs prohibitifs pour la garderie et la cantine. La tarification est un élément majeur pour faire venir ou revenir les familles à Saint Rémy.

 

Autres informations donnés par Mr le Maire:

  • La rue de Paris sera réouverte vendredi 6 Juillet après midi en mode alterné. Sur l'avis de deux experts, Mr le Maire a pris sa responsabilité dans ce domaine, mais il refuse d'ouvrir sur deux voies ;
  • RER B : on attend très prochainement la reprise du trafic. La RATP doit remettre en état tout ce qu'elle a saccagé (constats d'huissiers et de gendarmerie à l'appui); certains terrains limitrophes de l'accident pourraient être acquis par le SIAVHY pour faire des zones d'épandage en cas de crue ;
  • La Maison de l'écomobilité n'ouvrira pas cette année; trop de retard a été pris dans les travaux ;
  • La fibre devrait arriver à Saint-Rémy en 2019 ;
  • Les commissions de la CCHVC se réunissent enfin. Notamment, un Club des Entrepreneurs (1400 entreprises et artisans) a été créé et se réunira en Septembre au Domaine de Saint Paul ;
  • Inondations de Juin 2018: le SIAVHY contacte les communes du plateau (Boullay, Les Molières, etc) pour examiner avec elles les problèmes de ruissellement en fond de vallée. Un terrain limite de Boullay et Saint-Rémy devrait être acquis pour servir de retenue. Il est également envisagé de vider le lac de Beauséjour, de le curer et de baisser son niveau de façon à créer là aussi un bassin de rétention (proposition de l'EPAC à la dernière commission d'urbanisme).

 

Travaux d'été:

  • Réaménagement de l'Hôtel de Ville avec la création d'une salle du conseil au rdc et la mise aux normes PMR au rdc ;
  • Réfection de la couche de roulement de la rue Victor Hugo et de la rue de la Division Leclerc en centre ville (travaux de nuit) ;
  • Démolition de la maison dite "Mansard" et d'une partie des bâtiments EDF ;
  • Poursuite des travaux de la phase 1 du projet RATP (travaux de nuit)

 

Mr le Maire a terminé le conseil en souhaitant de bonnes vacances à l'ensemble des conseillers.

 

 

 

2018-07-06_Conseil municipal du 5 Juille[...]
Document Adobe Acrobat [4.4 MB]

05 Juillet 2018

 

Sinistre rue de Paris (RD906): réunion publique du 04 juillet 2018

 

Un petit compte rendu de la réunion d'hier soir à laquelle plusieurs de nos administrateurs ont participé.

 

En ce qui concerne les participants, sur la scène nous avions les mêmes que lors de la 1ère réunion; les promoteurs, maître d'oeuvre, Président du PNR qui ne s'est pas exprimé, le vice-président du département, pas meilleur qu'à la réunion précédente et responsable de rien !, le Président de la CCHVC, pas très bon non plus, un expert technique d'IDF Mobilité, un représentant de la mairie de Gif et le CM de St-Rémy.   

 

D.Bavoil nous a refait l'historique de l'incident, les mesures prises et les différentes communications date par date, la difficulté de coordonner tous les acteurs, et aussi la difficulté de les joindre, notamment pendant la semaine du 8 mai où tout le monde semblait parti en congés. 
 

Puis il nous a présenté un planning qui prévoit la réouverture sur une voie, et uniquement pour les voitures et 2 roues peut-être samedi, sinon en début de semaine prochaine. Il a expliqué avoir pris cette décision seul, craignant des accidents causés par des conducteurs excédés, sans l'aval du département, même si depuis, ce dernier avait donné son feu vert.

 

Il est prévu d'installer une signalisation et des feux qui seront temporisés privilégiant le sens St-Rémy - Gif le matin jusqu'à 10h, et l'autre sens à partir de 16h jusqu'à 19 ou 20h; le reste du temps, les feux seront réglés à l'identique dans les 2 sens. Reste à finaliser l'installation, le réglage et les tests de toute l'installation. 

 

Pour la suite, la réouverture dans les 2 sens est prévue au mieux le 3 septembre; le département est en attente des données techniques des promoteurs pour étudier le mur de soutien, et de ce fait on se prend rien que là 15 jours dans la vue alors que cette étude pourrait déjà être commencée, voire terminée.

 

Puis on est passé aux questions/réponses...

 

Cela a commencé avec quelques riverains assez virulents qui comparaient la rapidité d'intervention de la RATP qui bosse jour et nuit, et les délais rue de Paris. Le vice-président a noyé le poisson en déclarant que la RATP travaillait sur ses terrains, alors que là on est sur emprise privée et publique. Franchement, on ne voit pas où est le problème.

 

F.Gaudel a indiqué que, le remblaiement ayant été effectué, il aurait été possible techniquement de réouvrir sur les 2 voies, mais que certainement pour arranger financièrement les promoteurs et l'accès au chantier on préférait ne réouvrir qu'une seule voie.

 

A la surprise de tous, l'expert technique d'IDF Mobilité confirmait ces propos, d'où un gros brouhaha dans la salle. Même le promoteur semblait d'accord...

 

Mais manifestement pas moyen de modifier ce qui avait été décidé... Le Maire parlait effectivement de favoriser l'accès au chantier, le Président de la CCHVC parlait des gens qui avaient réservé et attendaient leurs logements. Une personne dans la salle a dit  que les assurances étaient là pour dédommager les gens, mais pas moyen d'infléchir la décision.

 

C'est là que le boulanger de Courcelles a exprimé le désarroi des commerçants et que la directrice d'Intermarché a quitté la salle.

 

Certaines personnes présentes ont demandé que le promoteur qui avait reconnu ses erreurs soit banni des constructions Saint-Rémoises. D'autres ont demandé si ce sera le même b.... au 106 rue de Paris puisque c'est le même promoteur. Pas de réponse. Puis c'est parti en invective entre le Maire et le Président de Saint Rémy Environnement qui conteste le permis du 106...

 

La réunion s'est terminée aux alentours de 23h.

 

Pourquoi ne pas réouvrir dans les 2 sens ? Pour aider le promoteur et faciliter l'accès au chantier pendant l'été? Pour ne pas retarder davantage les travaux et moins pénaliser les acheteurs? Pourquoi les services du Département traînent-ils autant les pieds?  Beaucoup d'interrogations sans réponse.

 

La comparaison avec l'incident du RER B du 12 Juin et la vitesse à laquelle la RATP va rétablir la ligne (on attend la confirmation d'une réouverture pour le lundi 9 Juillet) est imparable.

 

La technique de la salle, éclairage et audio, était réduite, les travaux de réaménagement ayant déjà commencé. Le Maire a indiqué que c'était la dernière représentation, les fauteuils devant être démontés ce jeudi.

 

28 Juin 2018

 

Conseil communautaire de la CCHVC du 27 Juin 2018

 

L'ordre du jour a été complété à la dernière minute par une délibération concernant la liaison douce Boullay les Troux / St Rémy (voir image en pièce jointe)

C'était le seul point de l'ordre du jour intéressant

Où comment rattraper le coup quand des élus ne se sentent pas à l'aise après la réunion publique du 19 Juin dernier et les 1400 signatures de la pétition !!!!

Vous trouverez en pièce jointe un extrait de la délibération qui a été votée ce soir. Ainsi le projet doit être redéfini: quel usage ? quel dimensionnement ? qui va entretenir ? comment les problèmes d'assainissement seront réglés ?  etc, etc

En conséquence de quoi l'appel d'offres qui devait être lancé prochainement est gelé, la visite du site programmée samedi prochain avec le bureau d'études est annulée.

Mais que de discours politiques autour de la table!
"La délibération de ce soir est dans le droit fil de ce que nous avons voté en Octobre 2017" mais alors qu'a fait la CCHVC depuis Octobre ????
"Non, non, nous n'avons pas voté la délibération d'Octobre 2017 uniquement pour récupérer une subvention!"

Seul un élu a reconnu que le vote d'Octobre 2017 était certes légal mais pas légitime puisque les élus de St Rémy étaient absents (du fait des démissions en cascade).

Il va falloir attendre quelques mois maintenant pour prendre connaissance d'un nouveau projet, sauf à ce qu'il soit purement abandonné.

Autres nouvelles:

- Une réunion Département/Mairie doit avoir lieu ce vendredi; on peut espérer une réouverture de la rue de Paris sur une voie (donc réservée aux voitures, motos et cyclistes) dans les prochains jours,
- la maison de l'écomobilité n'ouvrira pas en 2018 (plusieurs mois de retard); pas d'explication pour le moment mais tout le monde a pu constater que les travaux n'avançaient pas,
- pas de confirmation pour le moment sur la date de réouverture du RER B entre St Rémy et Gif.

20 Juin 2018

 

Près de 150 personnes ont assisté à la réunion de présentation, mardi 19 Juin, de la liaison "douce" Boullay les Troux / Saint Rémy, réunion à l'initiative de la mairie de Saint Rémy.

Sur scène, outre notre maire, Mme le Maire de Chevreuse et ses conseillers, le Président du PNR, celui de la CCHVC, le vice président de la CCPL (Pays de Limours) et deux ou trois autre maires de la CCHVC, le bureau d'étude en charge du projet, BEHC d' Etampes. 

Dans la salle des conseillers municipaux de la majorité, tous ceux de l'opposition.

Après une bonne présentation du projet par de D. Bavoil, nous avons eu droit à une beaucoup moins bonne du Président du PNR puis à une bonne mais très laborieuse du bureau d'études. Le vice président de la CCPL, Mr FRONTERA, peu diplomate, a irrité la salle avec des propos malencontreux.

Le débat s'est animé avec de vifs échanges entre certains élus de l'opposition et le président de la CCHVC. De nombreux riverains du quartier de Beauséjour ont marqué leur mécontentement quant à la réalisation de ce projet, considéré comme inutile et qui va faire disparaître l'un des rares chemins de randonnée pour les Saint Rémois et les VTT.

Dominique Bavoil a eu beaucoup de mal tenir le débat et a conclu par un bon résumé et son désaccord sur le projet sous les applaudissements à 22 h 30.

Clairement, c'est une affaire portée uniquement par la CCPL qui a cherché à trouver des subventions non utilisées de 2016 et 2017 et qui voulait les valoriser en 2018 pour développer la branche de la Véloscénie Sud (liaison cycliste entre Paris et le Mont St Michel ???  !!!). Ils ont donc imaginé de faire un rameau en utilisant l'ancienne VF depuis Limours et Boulay les Troux puis un tronçon sur St Rémy pour déboucher quelque part... sachant par ailleurs qu'au delà de Boullay les Troux, en direction de Limours, tout restera à faire.

Le projet est soutenu par le PNR.

La CPL avait besoin d'un vote de la CCHVC afin d'obtenir sa subvention de 400.000 € de la Région car, comme vous l'avez compris, une partie du projet est sur la commune de Saint-Rémy La CCHVC ne pouvait pas politiquement bloquer cette demande de subvention lors de son conseil du 17/10/2017. Pourquoi ???

Entre 700 000 à 840  000 € qui seront dépensés pour aménager un peu plus de 5 kms, somme qui paraît exorbitante pour réaliser un soubassement en grave (par dessus le ballast de l'ancienne voie ferrée qui existe toujours), des bordurettes de part et d'autre, sauf à imaginer que cette voie ne servirait pas à terme qu'aux piétons, cyclistes et chevaux. Or les propos des intervenants n'ont pas levé ces inquiétudes, pas plus que sur des questions posées par la salle: gestion des eaux pluviales, qui va faire l'entretien, etc.

* En ce qui concerne la reprise du trafic du RER B après le déraillement d'une rame, le 12 Juin dernier, on commence à parler de la première quinzaine de Juillet, le 2 Juillet pour les plus optimistes, seulement le 16 Juillet pour les plus prudents. On doit reconnaître que la RATP met les moyens pour faire au plus vite, quitte à ne guère s'embarrasser de procédures administratives (coupe des arbres, passage dans des zones protégées, etc) et sans s'inquiéter des nuisances engendrées par les travaux 24h/24h.

Nous vous proposons en pièce jointe un article du MONITEUR du 20 Juin décrivant une partie des travaux en cours. De nombreuses photos se trouvent sur le site de la mairie.

 

 

LE MONITEUR 20 Juin 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [484.5 KB]

27 mai 2018

 

Compte rendu du Consiel Municipal du 24 mai

 

Le public ne s’est pas déplacé en masse pour ce conseil qui s’est tenu à Beauplan. On dénombrait une quinzaine de personnes seulement. Il est vrai que l’ordre du jour n’était pas particulièrement alléchant. Parmi les 21 points de l’ordre du jour auxquels un point supplémentaire concernant le Comité d’Ethique a été ajouté, les points 1 à 9 concernaient la clôture de l’exercice 2017, l’affectation des résultats 2017 et l’adoption du budget supplémentaire de la Commune et de l’Assainissement.

Sur ces 9 premiers points, le rapporteur - M. Montagnon, adjoint délégué aux Finances - a égrené longuement et consciencieusement une kyrielle de chiffres relatifs à l’exercice 2017, chiffres établis « à la suite d’un lourd travail et d’une implication totale des services financiers de la mairie, chiffres validés par la Trésorerie » comme l’a plusieurs fois rappelé M. le Maire.... Le public s’ennuyait car les « notes de synthèse » mises à sa disposition étaient incomplètes (les pages paires manquaient). Cela rendait impossible de suivre le rapporteur dans sa lecture des résultats... A noter quelques accrochages avec l’opposition « St-Rémy Toujours » qui demandait des explications ou des détails sur certains chiffres.... Ce qui a énervé le rapporteur. Et pour cause. Car la situation devenait ubuesque : d’un côté, l’opposition actuelle « St-Rémy Toujours » contestant les résultats de l’exercice 2017 alors qu’elle était aux commandes de la commune aux côtés de Mme Becker, de l’autre, la majorité d’aujourd’hui (M. le maire et quelques adjoints) contrainte administrativement d’établir et de faire voter les résultats d’un exercice antérieur, celui de 2017, alors qu’elle était dans l’opposition et qu’elle avait voté contre le budget de l’époque!!!

Les oppositions ont voté « contre » les résolutions relatives aux comptes et budget de la Commune.

 

L’attribution du marché de démolition et de désamiantage des bâtiments communaux (les bâtiments implantés sur les terrains EDF, excepté la maison Mansard qui ne comporte pas d’amiante, et la cantine scolaire détruite par un incendie) pour un montant de 144k€ a été voté (3 abstensions).

 

L’attribution du marché des gradins pour l’Espace Jean Racine a été plus contestée (les oppositions ont voté « contre »). En effet, les opposants considèrent que l’appel d’offre international aurait dû être déclaré infructueux (sur 12 candidats, seulement 2 ont remis une proposition ; l’une de ces propositions était administrativement irrecevable). Donc en réalité, la concurrence n’a pas joué puisque un seul dossier a été remis et validé par la Commission d’Appels d’Offres . Le budget initial de 300k€ se trouve en augmentation sensible : le marché est de l’ordre de 450k€. Explications de M. le Maire : la sécurité du public de Jean Racine n’était plus assurée (des accidents ont été déplorés); il existait donc un risque latent de fermeture administrative de cet espace; de plus, le personnel municipal se plaint de la pénibilité du travail pour aménager / refermer la fosse de l’avant-scène ; il y avait donc urgence à lancer les travaux en ne mettant pas en péril la programmation de la saison 2018/2019; cette urgence ne permettait pas de lancer un nouvel AO, d’autant plus que, sur ce type de marché, les acteurs majeurs sont peu nombreux et l’entreprise retenue offre toutes les garanties de bonnes fins; l’inflation du budget provient de la complexité technique de ces gradins qui seront entièrement automatisés et conçus pour optimiser le nombre de places. Le financement participatif d’une partie du coût de ces gradins, via Collecticity, la plateforme de financement participatif dédiée au secteur public, n’a pas non plus été voté par les oppositions (5 votes « contre » et 4 « abstentions »). Ce mode de financement fera l’objet d’une communication publique de la part de la Mairie.

 

L’unanimité des votes « pour » s’est reconstituée autour de sujets d’ordre administratif et social (ajustement des horaires scolaires pour la rentrée de septembre 2018 ; adoption du Règlement Intérieur du Conseil Municipal ; nombre de représentants au CHSCT ; recrutement d’agents saisonniers ; prime d’installation ; subvention à l’association PEPP du Lycée de la Vallée ; nomination d’un membre civil au Comité d’Ethique).

 

Unanimité également sur

  • le renouvellement de la Convention avec l’EPFIF (l’Etablissement Public Foncier Ile de France).

C’est l’opérateur foncier public qui travaille à l’accroissement de l’offre de logements, en particulier de logements locatifs sociaux. Le périmètre de veille de l’EPFIF est étendu aux zones UA. A titre d’exemple, l’EPFIF a un projet sur le terrain que l’Etablissement a acquis au 28 rue de la République... M. le Maire précise que « nous sommes un peu pieds et poings liés » avec l’EPFIF pour le futur.

  • l’adhésion au dispositif « Participation Citoyenne ».

Ce dispositif dont la Gendarmerie est le promotteur est censé faire baisser la délinquence et l’insécurité et renforcer les liens sociaux entre les habitants. Il est complémentaire de l’opération « Tranquillité Vacances ». Il s’agit de rendre chaque Saint-Rémois acteur de la sécurité dans la commune en mobilisant sa vigilance et sa perspicacité pour prévenir les forces de l’ordre en cas d’une quelconque suspicion. La Gendarmerie se mobilisera sans délai 24h/24 et 7j/7. Pour rendre effectif ce dispositif, un protocole doit être signé entre la Mairie et la Gendarmerie et une information publique réalisée (courant juin en principe) A noter que ce dispositif est entièrement gratuit, contrairement au dispositif privé « Voisins Vigilants » qui, lui, est payant et de moindre réactivité en cas d’alerte.

 

Avant que la séance du Conseil Municipal ne soit levée, Saint-Rémy Toujours fait une déclaration au cours de laquelle il exprime son profond désaccord avec M. le Maire a propos de l’incident de chantier au 132 rue de Paris. En effet, la Mairie, lors de la réunion publique du 03 mai et dans son communiqué du 18 mai relatifs à ce problème laisse à supposer que l’ancienne majorité, dont des membres démissionnaires sont des élus au Conseil Municipal, n’aurait pas fait son travail avec toute la vigilence, l’énergie ou la compétence nécessaires, en particulier pour l’attribution du Permis de Construire de ce projet immobilier. Propos intolérables tenus par l’édile à qui il est reproché par Saint-Rémy Toujours, du temps où sa responsabilité était engagée sur l’urbanisme de la ville, de ne pas avoir pris toutes les bonnes décisions sur des projets immobiliers. Quelque peu de véhémence dans les propos des uns et des autres, mais, finalement, chacun assurant vouloir rester dans une attitude constructive sur les affaires de la commune.

La séance est finalement levée aux environs de minuit.

 

Nota : La délocalisation du Conseil Municipal à Beauplan présente quelques inconvénients mis en lumière ce soir là. Peu de public probablement à cause de l’éloignement du centre ville ; pas de possibilité de projeter des documents faute d’écran visible de toute la salle (la Gendarmerie n’a pas pu projeter ses slides pour exposer le dispositif « Participation Citoyenne »); un seul micro qu’il est difficile de faire circuler auprès de chaque intervenant, et qui de plus est défaillant avant la fin de la séance...

A quand une véritable salle équipée et dédiée aux conseils municipaux ?

11 mai 2018

 

Deux informations de dernière heure:

  • finalement la réunion sur la liaison douce Boullay/St Rémy aura bien lieu mais en juin (la date sera communiquée lors du prochain Conseil Municipal, le 24 mai à 20h00, à Beauplan); il semblerait que les invités soient peu enclins à venir....
  • une réunion entre le Collectif Pôle Gare de Gare de Saint-Rémy et la Mairie aura lieu mercredi prochain 16 mai à 20h30 pour convenir des suites à donner sur le projet RATP; notre association y participera.

10 mai 2018

 

Liaison douce Saint-Rémy / Boullay-les-Troux

 

Une réunion publique sur la liaison douce Boullay les Troux / St Rémy devait avoir lieu le 16 Mai prochain. Pour l’instant, cette réunion n’est pas confirmée.... Serait-elle annulée du fait de la surcharge de réunions que doit supporter la mairie, notamment avec l’incident du chantier de la Rue de Paris, ou pour d’autres raisons peut-être d’ordre ... politique ?

 

Toujours est-il qu'une pétition en ligne a été lancée par « Saint-Rémy Toujours » très récemment contre cette liaison. Libre à vous de la signer en fonction de la perception que vous avez de l’intérêt de ce projet et de son financement ( la dépense d’argent public qu’il absorbera se chiffre à plus de 800k€ !).

 

Le lien pour accéder à cette pétition:

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/contre-defiguration-ancienne-ferree-entre-saint/43100

 

 

 

Projet RATP

 

Le rapport du commissaire enquêteur vient de parvenir en mairie. Il ne nous est guère favorable.

 

Ci-dessous le communiqué du maire sur ce sujet:

 

« 7 mai 2018

 

Chère Saint-Rémoise, Cher Saint-Rémois,

Nous venons de recevoir le rapport d’enquête publique environnementale relative au projet RATP de création de voies de garage à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Pour mémoire cette enquête à laquelle vous avez participé massivement, s’est déroulée du 15 janvier au 16 février 2018.

 

Le commissaire enquêteur a proposé au Maître d’Ouvrage (RATP) les deux recommandations suivantes :

 

  • recommandation n° 1 : associer étroitement la ville, les associations, les services du PNR et les riverains aux décisions concernant la partie visible du mur de soutènement le long de la voie 4T et le choix entre les deux variantes d’insertion (mur ou talus).
  • recommandation n° 2 : désigner pendant la durée des travaux un collaborateur permanent à vocation de médiateur pour faciliter la concertation nécessaire.

Après ces deux recommandations, le commissaire enquêteur a émis un avis favorable à l’ensemble du projet de la RATP, notamment à la création de 3 nouvelles voies de garage et à l’allongement de la voie 4T, assorti des deux réserves suivantes :

 

  • réserve n°1 : tous les appareils de voie à réaliser dans le cadre du projet devront être équipés de dispositifs de nature à réduire les bruits mécaniques et les vibrations.
  • réserve n° 2 : la réalisation de l’accès du public à la gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse côté route de Limours, est sans relation avec le projet de création des voies de garage et doit être entrepris au plus tôt.

Le rapport complet du commissaire enquêteur est consultable en mairie et sur le site internet de la commune.

Les conclusions sont loin d’être à la hauteur de nos attentes. Le commissaire enquêteur reconnait que sur l’ensemble des observations analysées, celles des Saint-Rémois étaient unanimement opposées au projet.

Nous n’avons pas l’intention d’en rester là et nous étudions toutes les formes de recours possibles. Nous ne voulons pas laisser défigurer notre ville.

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de ce projet et nous ne manquerons pas de vous mobiliser pour préserver notre environnement.

Soyez assurés que notre détermination reste intacte.

Le Maire

Dominique Bavoil »

 

Le Collectif Pôle Gare Saint Rémy, dont votre association fait partie, va se mettre au travail en liaison avec la mairie pour décider des suites à donner à ce rapport.

Vous trouverez en pièce jointe les conclusions du rapport.

Le rapport complet est sur le site de la mairie.

2018-04-Rapport Enquete publique CONCLUS[...]
Document Adobe Acrobat [1.1 MB]

 

 

4 Mai 2018

 

Plus de 300 personnes (saint rémois, giffois, chevrotins, habitants de la vallée) étaient réunies hier soir à l'Espace Jean Racine pour tenter de comprendre ce qui s'est passé le 25 Avril sur le chantier du 132 rue de Paris et savoir combien de temps la rue de Paris serait coupée.

Plusieurs maires de la vallée étaient présents ainsi que des représentants du Département (la rue de Paris est une départementale et dépend donc du Département), le Président de la CCHVC et ..... le Maître d'ouvrage (le promoteur) et son maître d'oeuvre (NOVA construction)

Il faut avouer que nous sommes restés sur notre faim

Mr le Maire (voir documents ci-après) a exposé les faits, les actions entreprises et celles à réaliser, parlé du permis de construire signé par Mme Becker, qu'il n'aurait jamais signé un permis d'une telle importance, notamment avec deux niveaux de parking souterrain.

Le département a été incapable de donner un délai de réouverture de la route: plusieurs mois ...., en septembre peut être. [Cela nous paraît incompréhensible: ce n'est pas une route de campagne; l'effondrement de la route est limité; le Maître d'ouvrage a indiqué qu'il savait comment réparer. Alors quel est le problème? Une querelle d'experts qui commence, les assurances des différentes parties ...]

Le pourquoi de l'incident: le Maître d'ouvrage a immédiatement incriminé le pelliste qui s'était trop approché de la fouille, sous les huées de la salle. Des personnes présentes ont mis en cause les soutènements, la répétitivité des approvisionnements du chantier, des chargements de déblais, ... C'est aux experts maintenant de répondre à ces questions.

Des suggestions et demandes émises par les personnes présentes:
 
- élaguer les arbres sur la départementale reliant Châteaufort à Gif qui est maintenant beaucoup plus fréquentée,
- rappeler que la rue de Paris, bien que fermée est circulée dans les deux sens,
- permettre aux vélos de franchir l'accident,
- mieux temporiser les feux à Magny les Hameaux,
- réfléchir au tourne à gauche aux Molières quand on veut partir sur Gometz,
- pourquoi ne pas franchir l'éboulement par un pont métallique provisoire. 

Les commerçants de la vallée se sont également exprimés du fait de la perte de CA qu'ils subissent (on parle de -30%). Les maires de Gif, Chevreuse et Saint Rémy se sont engagés à les aider en les aidant dans leur démarche juridique de perte d'exploitation et en payant les avocats.

Mr le Maire s'est engagé également à tenir au courant les populations et à renouveler les réunions publiques au fur et à mesure des informations.

 

28 Avril 2018

 

Sortons un peu de Saint Rémy et de sa route de Paris bloquée pour quelques semaines et rendons nous sur le plateau de Saclay.

Vous avez du vous rendre compte que le carrefour dit "du Christ de Saclay" était en travaux. En voici les raisons


Extrait d'ESSONNE info
 

"LE ROND-POINT DU CHRIST DE SACLAY FAIT PLACE NEUVE

Les travaux de réaménagement du rond-point du Christ de Saclay viennent de
démarrer.

La circulation sera maintenue pendant toute la durée des travaux, le cas échéant
grâce à l'aménagement de chaussées provisoires. Portés par le Département de
l'Essonne, les travaux vont totalement transformer le rond-point en place avec
feux tricolores. Celle-ci sera traversée d'est en ouest par un tunnel 2x2 voies.

La RD36(Palaiseau/Saint- Quentin-en-Yvelines) sera elle aussi doublée en direction de Villiers-le-Bâcle afin de fluidifier l'accès vers le CEA. Les échanges avec la RN118 seront également améliorés avec l'aménagement de nouveaux giratoires et bretelles d'accès. Enfin, des voies piétonnes et cyclables sont prévues sur tous les axes menant à la nouvelle place du Christ de Saclay. L'agglomération
est étroitement associée à la mise en œuvre du projet, dont le coût total
d'environ 27 millions d'euros (TTC) est financé pour l'essentiel par le Conseil
départemental de l'Essonne."

 

Les travaux doivent durer deux ans mais on ignore quand les travaux sont censés avoir démarré ...
 
Vous trouverez ci-dessous les détails de l'aménagement, un peu difficile à comprendre au début car le rond point tel que nous le connaissons disparaîtra au profit d'un carrefour à feux et nous verrons par contre la création d'un rond point à l'est de la N118. Par ailleurs, un souterrain permettra à ceux qui suivent la RD 36 (Palaiseau-Saint Quentin) de franchir l'ensemble.

26 Avril 2018

 

Vous êtes nombreux hier à vous être intérrogés sur l'incident  (l'accident?) de chantier intervenu rue de Paris dans le quartier de Courcelles.

Plusieurs administrateurs, riverains de la rue de Paris, nous ont transmis des informations et photos.

Ci-dessous le communiqué N°1 de la Mairie sur le site de la commune.


"Communiqué du Maire du 25 avril à 17h
 

Chère Saint-Rémoise, cher Saint-Rémois,

Un sinistre survenu mercredi 25 avril, sur un chantier privé, au 132 rue de Paris, impacte l’espace public.

De ce fait, notre commune est victime de désordres conséquents, à savoir :

  • coupure de gaz pour une partie des riverains,
  • coupure d’eau sur toute la commune pendant quelques heures, et à l’heure actuelle pour encore quelques riverains,
  • coupure de la circulation sur l’ensemble de la rue de Paris, entre le rond-point de la route de Versailles et jusqu’à l’entrée de Courcelles, pour une durée indéterminée , l'accès restant limité aux riverains de la rue de Paris.

Une réunion de crise s’est tenue ce jour avec l’ensemble des forces de gendarmerie, des services du département, des élus et des polices municipales des communes limitrophes, des maîtres d’œuvre et d’ouvrage du chantier concerné, pour gérer l’urgence de la situation et sécuriser les abords du sinistre.

Des déviations obligatoires pour les poids lourds et transports en commun, et des itinéraires conseillés pour les véhicules légers seront mis en place, dans les plus brefs délais. Le détail de ces déviations vous sera communiqué très rapidement.

En ce qui concerne le chantier, je prends, à cet instant, un arrêté de péril imminent, figeant la situation et permettant d’établir les responsabilités.

Soyez assurés que l’ensemble des élus et des services municipaux sont mobilisés et mettent tout en œuvre pour réduire au maximum l’impact sur votre vie quotidienne.

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de ce dossier.

Je vous remercie de votre compréhension.

Le Maire,

Dominique Bavoil"

Les journaux se sont emparés de l'affaire rapidement

https://actu.fr/ile-de-france/saint-remy-les-chevreuse_78575/a-saint-remy-chevreuse-rue-paris-est-fermee-la-circulation_16543233.html 

 

Que s'est-il passé? Une pelle travaillant sur le bord de la fouille a basculé dans le vide suite à l'effondrement de la chaussée (voir photos en pièce jointe)Nous n'avons pas connaissance de blessés (une pelle, homologuée, malgré son poids de plusieurs dizaines de tonnes, comporte une cabine dite anti retournement qui protège le conducteur si la pelle se retourne). Après les fortes pluies de l'hiver, la hausse brutale des températures la semaine dernière, le sol sous la chaussée n'a-t-il pas tenu? Les experts le diront. 

De nombreux riverains avaient alerté la mairie sur les inconvénients de ce chantier: camions en double file, circulation des voitures et des piétons, etc

Nous avions alerté nous mêmes les services techniques sur la "technicité" du chantier, les conditions de travail des ouvriers. Mais la Mairie ne peut intervenir que sur le domaine public; seule l'inspection du travail, l'architecte, le maître d'oeuvre peuvent intervenir sur le chantier lui même.

La rue de Paris va être coupée pendant plusieurs semaines au désagrément des riverains et de tous ceux qui empruntent cette route pour se rendre sur le plateau de Saclay. La route de Versailles va être surchargée.

 

14 avril 2018

 

Compte rendu du Conseil municipal du 11/04

Les conseils municipaux se suivent et se ressemblent. Pas d'attaque frontale entre les oppositions et la majorité. Il y a bien quelques piques, mais rien de bien méchant.

Certes celui d'hier soir a duré plus que d'habitude mais c'est normal quand on vote le budget annuel; il y a toujours plein de questions de détail sur les dépenses.

 

En pièces jointes, vous trouverez les notes de synthèse annotées ainsi que la photo récapitulative des tableaux des recettes et dépenses de fonctionnement et d’investissement du budget primitif 2018, tableaux qui n'ont pas été intégrés aux notes de synthèse.

 

Quelques informations complémentaires:

 

Subventions aux associations

J. Caous a indiqué qu'en ce qui concerne le Collectif Pôle Gare et l'association des Riverains du RER B, une discussion ultérieure aura lieu pour convenir de subventions en fonction des dépenses juridiques de ces associations contre le projet RATP.

 

Taxe GEMAPI

Celle-ci sera perçue par la CCHVC (de l'ordre de 10 à 15 euros/habitant/an, c'est encore un peu flou). Il y aura en conséquence une diminution de la contribution de la commune au SIAVHY mais comme les taux d'imposition communaux sont conservés, pour nous habitants, ce sera finalement une augmentation globalement des taxes et impôts.

 

Budget primitif

Nouvelle controverse en ce qui concerne le futur déménagement de l'école de musique dans l'un des bâtiments EDF (à l'automne 2018) qui entraîne une dépense de 220 000 € pour la rénovation du bâtiment alors que 3 ans plus tard l'ensemble des terrains EDF sera livré aux promoteurs. Les deux oppositions sont "contre" malgré le contexte d'insécurité et d'accueil de la solution actuelle (appartement en haut de l'ancienne mairie) mais ne proposent rien si ce n'est de conserver la situation actuelle.

De même pour le complexe sportif C3R où les dysfonctionnements liés aux modifications faites au projet initial par l'ancienne mairie (dixit D. Bavoil) nécessitent de dépenser 220 000 € pour améliorer les choses (augmentation de la surface du DOJO, déplacement du bureau gardien à l'entré du complexe, ...). Les problèmes de ventilation du bâtiment ont du mal à se résoudre.

Maison médicale: rien de prévu dans le budget 2018, la majorité semble hésitante sur ce qu'il y a à faire. Le tout n'est pas de construire une maison médicale (sur les terrains EDF ou à l'emplacement de l'ancienne mairie) mais de trouver des médecins, voire des spécialistes.

Gymnase de Beauplan: le sol va être refait, la toiture réparée mais au niveau isolation rien ne sera fait cette année.

Sécurité du quartier de Beauplan: une caméra sera ajoutée au croisement de la rue de la Chapelle et de la rue des Chênes (délai ???)

 

Divers:

 

Le DGS sera déchargé de ses fonctions le 1er Juillet 2018. En clair, il est viré de Saint Rémy.

 

Les conseil consultatifs de quartier vont être de nouveau convoqués dès le mois de Mai, dans un premier temps avec les associations et habitants désignés antérieurement. C'est celui du Rhodon qui va être convoqué en premier car la question de la circulation dans ce quartier et les projets de mise en sens unique de certains axes doit être débattue.

Par ailleurs, comme demandé à l'équipe municipale antérieure mais jamais accepté, la rue de Paris et les quartiers attenants seront séparés du centre ville et auront leur propre conseil consultatif.

 

Une réunion publique sera organisée le 16 Mai à l'Espace Jean Racine sur la liaison "douce" Boullay les Troux / Saint Rémy pour laquelle plus de 800 000 € vont être dépensés par le PNR. "La France est un pays riche pour dépenser un tel argent pour un projet dont la nécessité n'est pas évidente!" nous a dit D. Bavoil mais, d'après lui, on ne pourrait plus s'y opposer.

 

Prochain conseil municipal : 24 mai 2018

 

 

TABLEAU DE SYNTHESE DU BUDGET PRIMITIF 2018:

2018-04-11_ Notes de synthèse du CM anno[...]
Document Adobe Acrobat [8.9 MB]

24 mars 2018

 

Compte-rendu de l'Assemblée générale EPAC du 21 mars 2018

 

Nous étions près de 60 adhérents et personnes invitées mercredi soir lors de l'assemblée générale de votre association.

 

Dans un premier temps, nous avons pris connaissance des rapports moral et financier tels qu'ils avaient été adressés auparavant et insisté sur l'agrément obtenu auprès de la Préfecture des Yvelines en Septembre 2017 en tant qu'Association locale d'usagers, ce qui nous permet de prendre part notamment à la Commission Urbanisme et Environnement.

 

Nous avons ensuite renouvelé les administrateurs après avoir remercié Jean Jacques BERNARD, dont le mandat venait à terme et qui souhaitait prendre du recul, pour son dévouement auprès de l'association depuis sa création en 2012. Ainsi ont été élus (ou réélus):

Dominique DELAIRE

Daniel DROUIN

Joël FONTENOY

Michel JAKIMOVICZ

Annick MINCK

 

A 21h, nous avons accueilli Dominique BAVOIL, Maire de Saint Rémy, et avons pu échanger pendant près de deux heures sur les futurs aménagements de la ville et plus particulièrement du centre ville, celui-ci faisant part également des difficultés administratives, politiques, juridiques ou financières que pouvait rencontrer la municipalité dans l'élaboration de ces projets.

  • Globalement la Mairie souhaite bien travailler sur un plan d'ensemble d'aménagement du centre ville même si certains équipements comme le centre aéré, le restaurant scolaire ou le relais assistance maternelle sont attendus depuis des années par les parents et les enfants. Il confirme d'ailleurs que le projet de ces derniers sera présenté aux associations de parents d'élèves dès la semaine prochaine, puis à la Commission d'urbanisme, l'idée étant toujours d'attaquer les travaux début 2019 pour une mise en service fin 2019. Le bâtiment serait essentiellement réalisé sous forme de modules en bois.
  • L'école Saint-Exupéry devra être déplacée car elle se situe en zone inondable, probablement sur le site de l'ancien restaurant scolaire. Ce projet pourra bénéficier de subventions publiques.
  • L'arrêté de carence du Préfet concernant le non respect des engagements de la commune en matière de logements sociaux sur la période 2014-2017 est une grande contrainte pour la commune. Outre l'envol des pénalités, c'est la Préfecture qui peut préempter les terrains. Ainsi donc un projet mené par l'EPFIDF (Établissement Public Foncier Ile de France, établissement dépendant de la Région) serait en cours de négociation sur la propriété face à la nouvelle boulangerie rue de la République. La Mairie doit montrer sa bonne volonté au Préfet pour tout nouvel immeuble qui pourrait se construire sur Saint Rémy en augmentant le pourcentage de logements sociaux.

Pour sortir de la situation critique actuelle de mise sous tutelle due à l'arrêté de carence, la Mairie devra obligatoirement présenter un programme de logements sociaux sur les terrains de la commune (ancienne mairie, EDF, Sœurs) et sur les parcelles privées (terrains Caire, rue Chesneau, Domaine de St-Paul).

  • Les terrains EDF: ce ne sont plus une soixantaine de logements mais probablement plutôt 80 qui seront construits sur ces parcelles avec toujours l'idée d'une supérette, d'un restaurant et d'équipements publics à redéfinir. En attendant qu'un nouveau projet soit redéfini, la maison dite "Mansard" ainsi que certains bâtiments seront rasés cet été mais le bâtiment en dur sera conservé, réhabilité pour accueillir à l'automne l'école de musique comme il a été dit lors du dernier Conseil Municipal (la situation actuelle dans l'ancienne mairie étant trop dangereuse). Le complexe sportif ne peut être utilisé pour cette école. L'école Jean Jaurès non plus, d'autant que celle-ci montre de sérieux signes de faiblesse (fissures structurantes) qui nécessitent de recréer deux classes dans la cour arrière pour vider le bâtiment (une expertise est en cours; faudra-t-il démolir une partie du bâtiment, puis le reconstruire?).
  • Les commerces: la non occupation du commerce au rez de chaussée du Domaine du Lavoir est due à un litige non réglé entre le promoteur et l'Agence du Parc qui devait occuper ces locaux. L'ancien commerce CPY avenue du Général Leclerc, fermé depuis des années, va rouvrir en accueillant un magasin d'électroménager (ceux qui ont repris l'enseigne Dumuits qu'on trouvait à Chevreuse). Les locaux du CCAS du Prieuré seront vendus pour permettre l'installation d'un nouveau commerce.
  • Fibre optique: la Mairie doit encore choisir entre deux opérateurs: TDF (Télé Diffusion de France, utilisée par les autres communes de la Vallée) et Orange (prêt à démarrer les travaux immédiatement). En tout état de cause, la fibre devrait être déployée fin 2019-début 2020 dans tout Saint-Rémy, les branchements étant gratuits pour les particuliers.
  • Assainissement avenue d'Assas et avenue Hoche: les travaux pourraient démarrer fin 2019 et être largement subventionnés pour autant que 85% des riverains se raccordent et donnent leur accord sur les travaux et les devis (resterait à charge environ 2000 € en moyenne par habitation) sinon les riverains devront payer le prix fort (plusieurs milliers d'euros). Contrairement à ce qu'on peut penser, l'exemple de la rue de Paris il y a quelques années démontre qu'il n'est pas facile de convaincre des riverains de se raccorder.
  • Liaisons douces le long de l'Yvette: c'est possible selon Monsieur le Maire. En aval , malgré les travaux de renaturation de l'Yvette et donc la suppression des "bords de l'eau" ; en amont, il faut travailler avec les agriculteurs de la ferme de Coubertin.
  • Zone 30: Mr le Maire indique qu'il est facile de mettre des panneaux 30 un peu partout qui ne seraient pas respectés. Les rues doivent être aménagées, avec des revêtements différenciés comme à Gif, des chicanes comme aux Molières, etc. L'un des passages piétons de la rue de la République va être aménagé en passage 3D (voir photo jointe d'un exemple récent à Chevreuse) prochainement. Des solutions techniques doivent être également trouvées pour limiter les risques à la sortie de la nouvelle boulangerie. Le "devant" du laboratoire va être racheté par la commune de façon à élargir le trottoir à cet endroit. Le désaxement de la rue de la République n'est par contre pas encore d'actualité.
  • Projet RATP de voies de garage: le Conseil Municipal est toujours contre le projet. Les rendez-vous se succèdent: le Département aujourd'hui même, le Sénateur lundi dernier, le Vice Président de la Région en charge des transports prochainement. On attend d'ici la fin du mois le rapport du Commissaire enquêteur sur l'enquête environnementale qui s'est terminée mi-Février.

St-Rémy bénéficie de l'appui de toutes les communes de la CCHVC.

  • Comité de Pôle: Mr le Maire ne veut pas d'un parking de 400 places près de la gare; 200 places lui parait suffisant. Des parkings déportés sur d'autres communes limitrophes ou proches et la mise en place de navettes vers la gare de St-Rémy pourraient être envisagés. Les réunions du Comité de Pôle ne peuvent pas reprendre tant que les négociations avec la RATP sur les voies de garage n'ont pas repris.
  • Inondations de Mai 2016: plusieurs adhérents ont insisté sur la prise en compte par le SIAVHY de la réalité des incidents qui ont eu lieu à cette époque. Mr le Maire plaide pour qu'il n'y ait plus qu'une seule entité pour gérer nos rivières (actuellement c'est le SIAVHY qui gère l'Yvette et le PNR qui gère le Rhodon). Il pense également que les contraintes légales portant sur le curage du lit des rivières destinées, entre autre, à protéger les écosystèmes favorise la création d’embâcles, et donc les risques d'inondations.

Tout le monde a cependant noté que la crue de l'hiver de l'Yvette avait été bien gérée et qu'une information suffisante avait été faite auprès des habitants.

Le retour d’expérience sur les inondations de 2016 a bien été exploité. Mais le manque d'entretien des rivières reste un problème.

 

A partir de 23h, les conversations se sont poursuivies autour d'un pot amical pour se terminer peu avant minuit.

 

Le bureau de votre association sera désigné lors du Conseil d'administration du 10 Avril 2018.

 

EPAC Assemblée générale du 21 Mars 2018 [...]
Document Adobe Acrobat [3.7 MB]

17 mars 2018

 

Conseil Municipal du 15 mars

 

Ambiance toujours courtoise et studieuse lors du dernier Conseil Municipal du 15 mars même si des différences commencent à se faire sentir notamment lors des discussions sur le Rapport d’Orientation Budgétaire (ROB) 2018.

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse de ce conseil avec les votes et quelques précisions.

Mr le Maire a beaucoup insisté sur l'état de vétusté de certains bâtiments publics et la nécessité, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité, à investir dans la réhabilitation ou à trouver des solutions plus pérennes:

  • la MLC de Beauséjour doit-elle être rasée puis reconstruite ou réhabilitée? une expertise est en cours,
  • les gradins de la salle R Devos de l'Espace Jean Racine vont être remplacés par des gradins télescopiques et motorisés: coût de l'ordre de 350 à 400 K€; la fosse sera probablement supprimée,
  • un programmiste travaille actuellement sur le projet de nouveau centre aéré + RAM (relais assistante maternelle)+restaurant scolaire. Son travail va s'achever très prochainement. A partir de là les associations de parents d'élèves et les commissions ad'hoc seront réunies pour discuter du projet. Mr le Maire veut toujours démarrer les travaux début 2019 pour mettre en service ces équipements avant les élections de 2020,
  • les services techniques vont déménager rapidement au Domaine de Saint Paul. Ceci va permettre de réfléchir au devenir de cette zone en réponse au Préfet sur les logements sociaux,
  • l'école de musique, actuellement installée dans l'ancienne mairie, sera déplacée dans l'un des bâtiments situés sur les terrains EDF qui sera réhabilité et conservé (les autres bâtiments seront démolis cet été) jusqu'à la mise en oeuvre d'un projet global sur ces terrains (probablement à partir de 2020-2021). L'opposition ne semble pas favorable à cette décision, l'installation actuelle de l'école de musique ne semblant pas être si problématique que cela. La réhabilitation du bâtiment sur les terrains EDF va coûter 200 K€ pour une utilisation sur 3 ans?
  • le projet de 2014 sur les terrains EDF va devoir être revu en fonction des demandes du Préfet (plus de logements sociaux) et d'une mutualisation des équipements publics prévus antérieurement à cet endroit,
  • le bâtiment de l'école Jean Jaurès, celui en meulière, présente des fissurations inquiétantes; il "bouge". Deux classes vont donc être construites dans la cour. Une expertise est en cours sur le bâtiment,
  • des modifications vont être faites dans le Complexe sportif de façon à améliorer son fonctionnement.

L'opposition a voté "Contre" ce ROB considérant qu'il engageait la commune au delà de 2020 par ses conséquences.

 

Autres informations:

  • le terrain de l'ancien centre aéré ne sera pas impacté par le futur PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondation dont nous avons déjà parlé lors des inondations de Mai 2016) en cours de finalisation à la Préfecture,
  • les travaux d'assainissement rue Hoche et rue d'Assas devraient démarrer début 2019,
  • bonne nouvelle: la taxe d'ordures ménagères devrait baisser de façon significative en 2018 puis en 2019 suite à des économies d'échelle. Le ramassage des encombrants se fera dorénavant sur appel téléphonique. Les bacs "jaunes" pourraient être remplacés par des bacs plus importants,
  • projet RATP: le combat continue dans l'attente de la remise de son rapport par le commissaire enquêteur. Trois rendez vous sont organisés par la mairie: le sénateur, le Président du Conseil Départemental, le Vice Président de la Région en charge des transports.
  •  

Prochains conseils municipaux: 5 Avril et 17 Mai (lieu à déterminer)

 

Prochains Conseils communautaires: 27 Mars (pré budget) et 10 Avril (budget et constitution des commissions). Lieu: mairie du Mesnil-Saint-Denis

2018-03-15_Notes de synthèse Conseil Mun[...]
Document Adobe Acrobat [2.1 MB]

12 mars 2018

 

Le prochain Conseil Municipal de Saint-Rémy-lès-Chevreuse se tiendra

 

le jeudi 15 Mars 2018

à 20h00

à l'Espace Jean Racine

 

L'ordre du jour est le suivant:

 

  • Créances admises en non-valeur des impayés du budget communal
  • Rapport d’orientation budgétaire - exercice 2018
  • Modification du tableau des effectifs n°3_2018
  • Convention de partenariat pour l’événement « La Jean Racine »
  • Comité éthique et transparence - Approbation des statuts
  • Comité éthique et transparence - Désignation des membres du Conseil Municipal
  • Comité éthique et transparence - Désignation des membres de la société civile
  • Présentation du rapport annuel du service public de l’eau potable - exercice 2016
  • Présentation du rapport annuel du service public de I’ Assainissement - exercice 2016

 

  • Approbation du procès-verbal des Conseils Municipaux des 11 janvier et 15 février 2018
  • Information des décisions prises par le Maire.

17 février 2018

 

Conseil municipal du 15 février

 

Le Conseil Municipal d'hier soir, "pour la première fois à Beauplan" a fait remarquer Mr le Maire, s'est déroulé une fois de plus dans un climat serein devant un public nourri, une trentaine de personne.

 

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse remises en début de réunion avec les différents votes qui, vous allez le voir, n'ont pas été unanimes sur toutes les délibérations.

 

Noëlle Gavignet (ex DRH) a été réembauchée en tant que Directeur de Cabinet du Maire le 1/2/2018.

 

Revenons sur quelques points de l'ordre du jour.

 

Point 4: à la demande de l'opposition, l'audit sur les finances de la commune sera prêt dans une quinzaine de jours. Vous verrez à la fin des notes de synthèse les engagements pris par l'ancien maire en terme de finances. Certaines dépenses laissent songeur .... Certains contrats seront négociés par la nouvelle municipalité.

 

Point 6: Point qui explique pourquoi le stationnement à Saint Rémy est gratuit depuis le 1er Janvier et le restera jusqu'à fin Mars probablement. Vous pourriez ne pas comprendre, comme nous, cette tarification au-delà de la 12ème heure de stationnement à 25 € pour les résidents. C'est pour justifier l'amende en cas de non paiement (rappelez vous qu'elle était auparavant de 17 € pour toutes les villes de France). "On" nous dit qu'aucun agent municipal ne sortira à 21h pour vous mettre une amende, certes, mais comment cela va-t-il s'appliquer aux horodateurs, mystère pour le moment?

 

Point 10: c'est celui qui a engendré le plus de discussions, l'opposition se plaignant des dépenses engagées par l'ancienne municipalité pour les études de révision du PLU qui pourraient être "mises à la poubelle". "Il n'en est rien, précise Mr le Maire. En dehors de l'OAP centre ville qui a été rejetée par la majorité des habitants, certaines dispositions de la révision du PLU sont bonnes à prendre mais pas toutes et évidemment pas celles contraires au SDRIF. Nous agirons par modification du PLU au fur et à mesure soit des changements de loi, soit des nécessités dans un quartier comme nous allons le faire avec la délibération suivante pour Beauplan. En ce qui concerne le découpage des parcelles auquel la révision du PLU semblait apporter des contraintes supplémentaires, il faudra regarder la question au cas par cas, en fonction de la typologie des quartiers, voire parcelle par parcelle. La Commission d'urbanisme et environnement devra donner son avis pour les permis de construire impactants."

 

 

Points 12 et 13: ces délibérations sont proposées suite à l'arrêté de carence prononcé par le Préfet qui aujourd'hui

  • ne nous permet plus de préempter lors de la vente d'une maison ou d'un terrain,
  • ne nous donne plus de quote part de réservation (pour loger des Saint-Rémois) dans les programmes de logements sociaux qui pourraient être construits à l'avenir,
  • majore de 300% la pénalité pour non respect de nos engagements depuis 3 ans en matière de logements sociaux.

Pour montrer au Préfet la bonne volonté de la nouvelle municipalité, Mr le Maire a proposé les délibérations suivantes:

  • La délibération 12 propose donc de porter de 25 % (actuellement) à 30% la quote-part (en nombre ou en surface) de logements sociaux pour les permis de construire de 5 logements et plus en zone UA, c'est à dire en centre ville.
  • La délibération 13 propose de porter de zéro (actuellement) à 30 % cette même quote-part pour les permis de construire de 10 logements et plus en zone UH/UE, c'est à dire dans les zones résidentielles.

Les délibérations ont été votées à l'unanimité. Des enquêtes publiques devront avoir lieu dans les mois à venir sur ces sujets pour les entériner définitivement.

 

Nota: Ces deux projets de délibérations avaient été acceptées par l'EPAC lors de la Commission Urbanisme et Environnement du 25 Janvier 2018. Il est clair que la délibération 13 peut avoir un impact sur la valeur des terrains et/ou propriétés.

 

Divers

A propos du projet RATP:

  • Mr le Maire a indiqué que lors du Conseil communautaire du 13 Février, les représentants à la CCHVC avaient voté à l'unanimité une motion de soutien de Saint Rémy contre le projet RATP.
  • Un rendez-vous a été demandé au Vice Président de la Région IDF chargé des transports, ainsi qu'à notre sénateur.
  • Une pétition de soutien initiée par la municipalité a déjà recueilli près de 300 signatures sur papier et plus d'une centaine par voix électronique. (voir nos commentaires sur cette pétition).
2018-02-15_Notes de synthèse Conseil Mun[...]
Document Adobe Acrobat [8.9 MB]

A propos du projet RATP:

 

Pétition Enquête Publique RATP lancée par la mairie

Certains d'entre vous se sont interrogés sur l'initiative de la mairie de faire signer par le plus grand nombre une pétition de soutien au conseil municipal contre le projet RATP. Certains élus étaient sur le marché samedi dernier ou mercredi ainsi qu'à Carrefour Market en ce sens.

 

Pourquoi les associations ne relaient-elles pas cette initiative?

 

Comme nous l'avons expliqué à la mairie, le Collectif Pôle gare Saint Rémy (dont l'EPAC est membre) a pris une position plutôt radicale contre le projet: "on n'en veut pas!".

La mairie a adopté, notamment au travers de la délibération du 19 Janvier 2018, une position d'ouverture en demandant que le projet de voies de garage se limite aux voies 6 et 8 de façon à obliger la RATP à se remettre autour de la table pour négocier.

 

Dans ces conditions, il est donc difficile  pour les associations de signer la pétition sans se contredire.

 

Si vous souhaitez le faire de façon individuelle, vous pouvez aller sur:

 

https://www.ville-st-remy-chevreuse.fr/actualite/petition-enquete-publique-ratp/

 

 

Enquête Publique RATP

L’enquête publique est close depuis le 16 février minuit. Sur le site

 

 https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/RESUME-A.awp?P1=EP17446 

 

seul reste accessible le dossier de l'enquête. Les observations déposées durant la période d'ouverture de l'enquête ne sont plus consultables.

 

 

30 janvier 2018

 

Hier soir s’est déroulée la réunion d'information sur l'enquête publique environnementale de la phase 2 du projet RATP. Elle s’est tenue devant un public nombreux (plus de 250 personnes) et attentif.

 

Après un rappel succinct de la chronologie des actions menées par le Collectif depuis Juin 2015 - présentation assurée par Yohann Petillon, trésorier du Collectif - le bureau d'études RAIL CONCEPT nous a donné un point de vue "objectif" sur l'état du projet, ses enjeux, ses aspects positifs et négatifs ainsi que sur les solutions que la RATP pourrait étudier en remplacement de son projet à Saint Rémy.

 

En l'absence du maire, son 1er adjoint, Mr Caous, a indiqué la position du conseil municipal sur le sujet, puis, le Président du Collectif, François Lebbé, a complété l'information des personnes présentes sur les enjeux de cette enquête.

 

Des vidéos ont été projetées pour mieux appréhender l'envergure du projet, son emprise sur les terrains de la RATP et la proximité des voies routières et propriétés riveraines.

 

Vous retrouverez la présentation globale et les vidéos sur le site du collectif :

 

www.polegaresaintremy.fr

 

 

En dehors des remarques que fera notre association sur le sujet, il est évidemment très important que chacun d'entre vous  prenne connaissance des impacts du projet et donne son avis

soit directement auprès du commissaire enquêteur qui va siéger en mairie:

samedi 3 Février de 9h30 à 12h00

jeudi 8 Février de 14h00 à 17h00

vendredi 16 Février de 14h00 à 17h00

soit directement sur le site:

https://www.enquetes-publiques.com/Enquetes_WEB/FR/RESUME-A.awp?P1=EP17446

 

Comme il est extrêment difficile de lire l'ensemble du dossier d'enquête, vous trouverez en pièce jointe un tract rappelant les objections majeures au projet. Ce tract sera distribué dans les jours prochains dans les boites aux lettres.

Tract enquete publique janvier 2018 V3.p[...]
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

29 Janvier 2018 à l'Espace Jean Racine à 20h30

24 Janvier 2018

 

Voeux EPA Saclay à l'Institut de Mathématiques Université d'Orsay

Le Préfet de Région IDF explique aux personnes présentes dont la Présidente de Région, Valérie Pécresse, que le premier ministre annoncera le 2 Février la nouvelle programmation des lignes de métro du Grand Paris et que la priorité est les JO 2024. La ligne 18 qui doit permettre d'accéder au Plateau de Saclay sera réalisée mais n'entre pas dans les priorités ...

 

 

23 Janvier 2018

 

Alerte crue de l'Yvette

 

La Mairie publie un flash  d'alerte crue consécutif à la montée des eaux de l'Yvette, du Rhodon et du Montabé.

 

Quelques images prises par une adhérente ce week-end montrent l'Yvette dans ses excès.

 

Pour être averti par mail, SMS et messagerie vocale d’un risque de crue avéré et être informer sur son évolution, abonnez-vous au système d’alerte

Flash-Alerte-crue-4.pdf
Document Adobe Acrobat [267.6 KB]

18 Janvier 2018

 

Voeux de la mairie de Saint-Rémy-lès-Chevreuse 

 

15 Janvier 2018

 

Ouverture de l'Enquête publique environnementale sur la phase 2 du projet RATP en gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse du 15 Janvier au 16 Février 2018

 

Documents disponibles sur le site

www.ratp.fr/concertations

 

12 Janvier 2018

 

Conseil municipal du 11 janvier

 

Le Conseil Municipal qui s’est tenu hier soir s'est déroulé dans une atmosphère studieuse et courtoise. Cela nous a changé des tensions constatées lors des conseils de la précédente municipalité.

Il s'est déroulé à l'Espace Jean Racine, comme celui du 19 Décembre 2017, devant plusieurs dizaines de Saint Rémois.

 

Vous trouverez en pièce jointe les notes de synthèse avec les votes des élus.

 

Presque toutes les délibérations consistaient à remettre administrativement et financièrement notre commune en ordre de marche (le dernier conseil datant du 06 juillet 2017). De nombreuses délibérations ont été votées à l'unanimité.

 

En ce qui concerne l'aménagement du centre ville, la délibération (préparée par le Collectif) concerne le projet RATP. Elle est d’une importance majeure. Ce n'est donc plus un simple vœu, car cette délibération approuvée par l’unanimité des élus, prend valeur légale et devient juridiquement opposable.

Elle demande à la RATP de limiter la phase 2 du projet à la création des seules voies 6 et 8 (abandon de fait des voies 10 et 4T) et d’abandonner définitivement la phase 3 du projet (tiroir de retournement en arrière gare).

La RATP devra également prendre toutes les dispositions pour limiter les conséquences sonores, lumineuses et environnementales de ces nouvelles installations et des appareils de voie anciens.

 « C’est un sujet majeur pour notre commune et nous devons réagir en urgence, tous ensemble » dixit Monsieur le Maire. L'appui de l'ensemble du Conseil municipal est évidemment très important dans le combat que nous menons.

Mr le Maire est déterminé et il est à la manœuvre. Il doit recevoir ce 12 décembre les responsables de la RATP. La semaine prochaine, il devrait obtenir la solidarité de la CCHVC qui adoptera une motion de soutien contre le projet RATP. Prochainement, il rencontrera le Président du PNR. Il ne ménagera pas non plus ni ses efforts, ni ceux de l’équipe municipale pour mobiliser la population saint-rémoise dans tous les quartiers. Et encore, lors des cérémonies des vœux auxquelles il est invité, il exposera à tous ses collègues, maires des communes voisines, le combat de Saint-Rémy contre le projet RATP, et leur demandera leur appui... Oui, il y a urgence.

La réunion d'information du 29 Janvier, en cours de préparation par le Collectif, se situe en plein milieu de l'enquête publique environnementale (qui démarre ce lundi 15 Janvier). Ce devrait être le point d'orgue de la contestation.

 

A noter aussi que Mr le Maire:

  • doit rencontrer le Préfet la semaine prochaine pour faire le point sur les logements sociaux,
  • va remettre à la disposition des élus de l’opposition un bureau au sein de la mairie (bureau supprimé par l'ancien maire),
  • "redonne de l'air" pour les textes éditoriaux publiés par les listes minoritaires dans le Bulletin Municipal : les textes comporteront dorénavant jusqu’à 2000 signes (au lieu de 1500 autorisés précédemment). La prochaine parution du Bulletin Municipal est prévue le 09 février.

Le prochain Conseil Municipal aura lieu le 15 Février 2018 - 20h00 - à Beauplan (il devrait y avoir un Conseil tous les mois jusqu'en Juin 2018).

2018-01-11_Notes de synthèse du CM .pdf
Document Adobe Acrobat [9.3 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ENSEMBLE POUR UN AUTRE COEUR DE VILLE